Turf Magazine

novembre 23, 2017

Le trophée récompensant le meilleur entraîneur 2017 reste dans les vitrines de Gilbert Rousset. Le suspense n’a pas duré longtemps, mais il faut concéder que ce 7e titre n’a pas été gagné dans un fauteuil.

Le trophée récompensant le meilleur entraîneur 2017 reste dans les vitrines de Gilbert Rousset. Le suspense n’a pas duré longtemps, mais il faut concéder que ce 7e titre n’a pas été gagné dans un fauteuil. Quoi qu’il en soit, ce titre vient récompenser les efforts fournis par les uns et les autres au sein de l’établissement. Sept titres d’entraîneur champion, 20 classiques au compteur et un record de 808 victoires à battre. Qui dit mieux ?!

novembre 24, 2017

Après avoir terminé à la 8e place la saison dernière, l’entraîneur Alain Perdrau retrouve une place honorable, à savoir la sixième, à une journée de la fin, avec 20 victoires. Lui qui a dû passer le témoin à son fils Yannick au cours de la saison, pour cause d’ennuis de santé, a connu pas mal de soubresauts avec ses jockeys avant de faire confiance à Kersley Ramsamy.

Après avoir terminé à la 8e place la saison dernière, l’entraîneur Alain Perdrau retrouve une place honorable, à savoir la sixième, à une journée de la fin, avec 20 victoires. Lui qui a dû passer le témoin à son fils Yannick au cours de la saison, pour cause d’ennuis de santé, a connu pas mal de soubresauts avec ses jockeys avant de faire confiance à Kersley Ramsamy.

novembre 24, 2017

Pour sa première année comme entraîneur, Amardeep Sewdyal a réalisé un parcours plus qu’honorable, avec déjà 19 victoires à son actif après 35 journées, ce qui dépasse largement la dizaine de victoires qu’il avait comme objectif en début de saison. S’il occupe la 11e place au classement avec Rs 3,9 M en termes de gains, il est l’entraîneur qui possède le meilleur striking rate avec 22,9% de réussite sur 83 entrées devant Rousset (17,8%) et Daby (13,8%). Avec un effectif grandissant, il ne serait pas étonnant que le jeune entraîneur, qui bénéficie du soutien de Philippe Henry et d’une équipe compétente, vise déjà les étoiles en 2018.

Pour sa première année comme entraîneur, Amardeep Sewdyal a réalisé un parcours plus qu’honorable, avec déjà 19 victoires à son actif après 35 journées, ce qui dépasse largement la dizaine de victoires qu’il avait comme objectif en début de saison. S’il occupe la 11e place au classement avec Rs 3,9 M en termes de gains, il est l’entraîneur qui possède le meilleur striking rate avec 22,9% de réussite sur 83 entrées devant Rousset (17,8%) et Daby (13,8%).

novembre 24, 2017

La campagne 2017 restera longtemps gravée dans la mémoire des supporters de l’établissement Gujadhur et dans l’histoire des courses à Maurice. En effet, Ramapatee Gujadhur, qui est à la tête de la plus vieille écurie du turf, a remporté au cours d’une même saison les quatre courses classiques du calendrier. Il devient le deuxième entraîneur — le premier des temps modernes — à réaliser un tel exploit, 83 ans après son aïeul Amurdeeal Gujadhur.

La campagne 2017 restera longtemps gravée dans la mémoire des supporters de l’établissement Gujadhur et dans l’histoire des courses à Maurice. En effet, Ramapatee Gujadhur, qui est à la tête de la plus vieille écurie du turf, a remporté au cours d’une même saison les quatre courses classiques du calendrier. Il devient le deuxième entraîneur — le premier des temps modernes — à réaliser un tel exploit, 83 ans après son aïeul Amurdeeal Gujadhur.

novembre 24, 2017

L’objectif initial de l’entraînement Jean-Michel Henry était de ramener un minimum de 15 victoires. À une journée de la fin de la saison régulière, il en est à 13. Toutefois, l’entraîneur se dit « satisfait dans l’ensemble » de la saison 2017, qui prend fin ce samedi 25 novembre. Selon l'entraîneur d’Oomph, « nous ne sommes pas loin de notre objectif. Toutefois, j’ai d’autres éléments de satisfaction et avec un peude chance, cela aurait été légèrement mieux. »

L’objectif initial de l’entraînement Jean-Michel Henry était de ramener un minimum de 15 victoires. À une journée de la fin de la saison régulière, il en est à 13. Toutefois, l’entraîneur se dit « satisfait dans l’ensemble » de la saison 2017, qui prend fin ce samedi 25 novembre. Selon l'entraîneur d’Oomph, « nous ne sommes pas loin de notre objectif.

novembre 24, 2017

Habitué au podium depuis 2013, puis cinquième l’an dernier, l’entraînement Patrick Merven conserve sa place dans le Top 5. Il ne sera pas rejoint par son plus proche poursuivant, Alain Perdrau, actuel sixième.

Habitué au podium depuis 2013, puis cinquième l’an dernier, l’entraînement Patrick Merven conserve sa place dans le Top 5. Il ne sera pas rejoint par son plus proche poursuivant, Alain Perdrau, actuel sixième.

novembre 24, 2017

Même s’il a pris du temps pour trouver sa vitesse de croisière, la première saison de Preetam Daby à la tête de sa propre écurie peut être qualifiée d’honorable. L’ancien jockey, reconverti en entraîneur, n’avait pas de grandes ambitions pour sa première année dans le grand bain, mais avec 12 victoires et 33 accessits pour des stakes money de l’ordre de Rs 3,4M, autant dire qu’il ne s’est pas mal tiré d’affaire.

Même s’il a pris du temps pour trouver sa vitesse de croisière, la première saison de Preetam Daby à la tête de sa propre écurie peut être qualifiée d’honorable. L’ancien jockey, reconverti en entraîneur, n’avait pas de grandes ambitions pour sa première année dans le grand bain, mais avec 12 victoires et 33 accessits pour des stakes money de l’ordre de Rs 3,4M, autant dire qu’il ne s’est pas mal tiré d’affaire.

novembre 24, 2017

Même si en termes de victoires il est loin des 52 récoltées la saison dernière, l’entraînement Rameshwar Gujadhur est à créditer d’un bon parcours 2017. À une journée de la fin de la saison régulière, son compteur affiche 31 victoires et 101 placés pour des gains de Rs 11M. Si comme la saison dernière il termine deuxième au classement des entraîneurs, Rameshwar Gujadhur peut tout de même nourrir des regrets à propos du titre qui paraissait à portée de fusil à un certain moment.

Même si en termes de victoires il est loin des 52 récoltées la saison dernière, l’entraînement Rameshwar Gujadhur est à créditer d’un bon parcours 2017. À une journée de la fin de la saison régulière, son compteur affiche 31 victoires et 101 placés pour des gains de Rs 11M.

novembre 24, 2017

L’établissement Ricky Maingard qui se retrouve avec 17 victoires et une septième place au classement à une journée de la fin de la saison 2017. Qui l’aurait cru car, avant le début des hostilités, il espérait miser sur un effectif homogène pour faire sentir sa présence. Toutefois, tel n’a pas été le cas, vu que cet établissement a été « miné par des problèmes qui ont surgi tout au long de la saison. » Dixit l’entraîneur.

L’établissement Ricky Maingard qui se retrouve avec 17 victoires et une septième place au classement à une journée de la fin de la saison 2017. Qui l’aurait cru car, avant le début des hostilités, il espérait miser sur un effectif homogène pour faire sentir sa présence. Toutefois, tel n’a pas été le cas, vu que cet établissement a été « miné par des problèmes qui ont surgi tout au long de la saison. » Dixit l’entraîneur.

novembre 24, 2017

Après une bonne première saison intégrale en 2015 (9 victoires) et une sixième place tout aussi honorable en 2016 (20 gagnants), Shirish Narang est monté en grade dans ce présent exercice et présente un bilan intéressant en termes de performances de ses chevaux : 24 victoires contre des stakes money de Rs 7 264 000. « 2017 is a very fruitful season », clame-t-il fièrement. Le seul bémol durant ce présent exercice se situe à sa disqualification de 12 mois dans l’affaire Gameloft. « Je suis encore choqué par cette sanction. D’ailleurs, on a fait appel. Je garde un esprit positif… »

Après une bonne première saison intégrale en 2015 (9 victoires) et une sixième place tout aussi honorable en 2016 (20 gagnants), Shirish Narang est monté en grade dans ce présent exercice et présente un bilan intéressant en termes de performances de ses chevaux : 24 victoires contre des stakes money de Rs 7 264 000. « 2017 is a very fruitful season », clame-t-il fièrement.

novembre 24, 2017

S’il avait pour objectif de faire mieux que sa première saison en tant qu’entraîneur à Maurice, d’où l’embauche du cavalier indien Ravi Kumar Vaibhav, force est de constater que l’établissement que dirige Shyam Hurchund a été très loin du compte cette saison. En effet, avec des stakes money de l’ordre de Rs 988 000 — qui se traduit par trois victoires et 22 accessits — après la 35e journée, cet établissement se retrouve dans une posture délicate et son avenir s’inscrit plus que jamais en pointillé.

S’il avait pour objectif de faire mieux que sa première saison en tant qu’entraîneur à Maurice, d’où l’embauche du cavalier indien Ravi Kumar Vaibhav, force est de constater que l’établissement que dirige Shyam Hurchund a été très loin du compte cette saison.

novembre 24, 2017

13 victoires en 2016 et 18 à une journée de la fin de la saison régulière, l’entraîneur Simon Jones continue sa courbe ascendante, et cela grâce à une deuxième partie de campagne tonitruante. Fait étonnant, il devance même Ricky Maingard au nombre de victoires après la 36e journée.

13 victoires en 2016 et 18 à une journée de la fin de la saison régulière, l’entraîneur Simon Jones continue sa courbe ascendante, et cela grâce à une deuxième partie de campagne tonitruante. Fait étonnant, il devance même Ricky Maingard au nombre de victoires après la 36e journée.

novembre 24, 2017

L’entraîneur Vincent Allet ne se plaint pas de sa saison 2017. Car même s’il termine avec rien que 16 compétiteurs, il est assuré de finir dans les 10 premiers et espère mieux faire la saison prochaine, une fois son effectif renforcé. À une journée de la fin de la saison régulière, le yard Allet est solide à la 9e place, avec 16 succès et ayant été 49 fois in the money. Ses gains se chiffrent à Rs 4 723 000.

L’entraîneur Vincent Allet ne se plaint pas de sa saison 2017. Car même s’il termine avec rien que 16 compétiteurs, il est assuré de finir dans les 10 premiers et espère mieux faire la saison prochaine, une fois son effectif renforcé. À une journée de la fin de la saison régulière, le yard Allet est solide à la 9e place, avec 16 succès et ayant été 49 fois in the money. Ses gains se chiffrent à Rs 4 723 000.

novembre 24, 2017

La Gambling Regulatory Authority n’a plus de président. Celui qui était en exercice a décidé de soumettre sa démission, sans doute après la série de dénonciations qui pèsent à son encontre depuis l’ouverture de la commission d’enquête sur la drogue.

La Gambling Regulatory Authority n’a plus de président. Celui qui était en exercice a décidé de soumettre sa démission, sans doute après la série de dénonciations qui pèsent à son encontre depuis l’ouverture de la commission d’enquête sur la drogue. Raouf Gulbul dit avoir pris cette décision de son propre chef, après une discussion avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lundi. Sa démission est devenue officielle depuis mardi.

novembre 24, 2017

Avec seulement 10 victoires dans l’escarcelle à une journée régulière de la fin de la saison, la moisson de Raj Ramdin est nettement en dessous de ses prévisions, qui étaient d’une vingtaine de victoires. Ce qui fait qu’il occupe une modeste treizième place au classement général avec seulement Rs 2,3M engrangées en termes de stakes money, pour un taux de réussite de 7,2%.

Avec seulement 10 victoires dans l’escarcelle à une journée régulière de la fin de la saison, la moisson de Raj Ramdin est nettement en dessous de ses prévisions, qui étaient d’une vingtaine de victoires. Ce qui fait qu’il occupe une modeste treizième place au classement général avec seulement Rs 2,3M engrangées en termes de stakes money, pour un taux de réussite de 7,2%.

novembre 24, 2017

Ti mank zis Paul vou zot !
— Éta Ti-Louis, ki pozision ? Mam-man, finn bien amizé mo finn trouvé vendredi dan Ruines du Château pou fet PMU Moris. To ti lor to 31 mo trouvé, koumadir sa bann chef ki mett les petits plats dans les grands.
— Kifer to finn bizin vinn laba ? To pa ti kapav res dan to lakaz kouma tou dimounn ?

Ti mank zis Paul vou zot !
— Éta Ti-Louis, ki pozision ? Mam-man, finn bien amizé mo finn trouvé vendredi dan Ruines du Château pou fet PMU Moris. To ti lor to 31 mo trouvé, koumadir sa bann chef ki mett les petits plats dans les grands.
— Kifer to finn bizin vinn laba ? To pa ti kapav res dan to lakaz kouma tou dimounn ?
— Hé Ti-Louis, kifer mo bizin res dan mo lakaz ? Enn Senn Mars dimounn finn invité pou vinn fer fet dans les Ruines, mwa mo bizin res mo lakaz ?

novembre 24, 2017

On en est à la dernière épreuve principale d’une journée de courses régulières. Comme on a pu le constater, les chevaux sont fatigués et le club arrive difficilement à réunir le maximum de partants dans une course. Ils sont huit au départ de ce 1400m où on retrouve des compétiteurs d’un bon niveau. Après une saison bien remplie pour la majorité d’entre eux, on a porté notre choix sur Burg pour renouer avec le succès.

On en est à la dernière épreuve principale d’une journée de courses régulières. Comme on a pu le constater, les chevaux sont fatigués et le club arrive difficilement à réunir le maximum de partants dans une course. Ils sont huit au départ de ce 1400m où on retrouve des compétiteurs d’un bon niveau. Après une saison bien remplie pour la majorité d’entre eux, on a porté notre choix sur Burg pour renouer avec le succès.

novembre 24, 2017

Lee’s Star et Spun Out sont les chevaux que nous avions repérés la dernière fois. Lee’s Star avait pris un bon départ pour se placer proche de la tête de la course.

Lee’s Star et Spun Out sont les chevaux que nous avions repérés la dernière fois. Lee’s Star avait pris un bon départ pour se placer proche de la tête de la course. Il devait toutefois se blesser quand Nottinghamshire avait réduit le rythme de la course une fois en tête, ce qui explique sans doute pourquoi il n’avait pas accéléré comme attendu en fin de parcours. Spun Out pouvait visiblement s’améliorer physiquement pour ses débuts.

novembre 23, 2017

Après une journée "sans", l’établissement Amardeep Sewdyal s’est bien repris en alignant un beau doublé grâce à Rob’s Jewel dans la cinquième épreuve et Victory Team dans The Caudan Souvenir Trophy, chacun enregistrant sa quatrième victoire de la saison.

Après une journée "sans", l’établissement Amardeep Sewdyal s’est bien repris en alignant un beau doublé grâce à Rob’s Jewel dans la cinquième épreuve et Victory Team dans The Caudan Souvenir Trophy, chacun enregistrant sa quatrième victoire de la saison. Une performance qui permet à l'entraîneur de réaliser la meilleure moisson de la journée avec Rs 436 500 et de compter actuellement Rs 3 866 500 de gains au classement.

novembre 23, 2017

Le week-end international pourrait donner lieu à un final de haute facture avec un nouveau mano a mano Scotsnog/Ready To Attack. Pour rappel, ces deux chevaux ont été les principaux animateurs de la dernière ligne droite de la Coupe d’Or 2017et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont gardé aucune séquelle de cette course, les deux se trouvant actuellement à leur meilleur niveau.

Le week-end international pourrait donner lieu à un final de haute facture avec un nouveau mano a mano Scotsnog/Ready To Attack. Pour rappel, ces deux chevaux ont été les principaux animateurs de la dernière ligne droite de la Coupe d’Or 2017et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont gardé aucune séquelle de cette course, les deux se trouvant actuellement à leur meilleur niveau.

novembre 23, 2017

En l’absence de son récent vainqueur Ernie, Victory Team n’a pas trouvé d’adversaires à sa mesure samedi dernier. Il a offert à son entraîneur, Amardeep Sewdyal, sa 19e victoire de la saison, la première dans une épreuve principale de sa jeune carrière. En s’imposant dans cette course de B61, Victory Team remportait sa quatrième victoire en huit sorties cette saison, ce qui fait de lui un des piliers de son établissement.

En l’absence de son récent vainqueur Ernie, Victory Team n’a pas trouvé d’adversaires à sa mesure samedi dernier. Il a offert à son entraîneur, Amardeep Sewdyal, sa 19e victoire de la saison, la première dans une épreuve principale de sa jeune carrière. En s’imposant dans cette course de B61, Victory Team remportait sa quatrième victoire en huit sorties cette saison, ce qui fait de lui un des piliers de son établissement.

novembre 17, 2017

L’épreuve phare de la 34e journée a été l’affaire d’un seul cheval : Captain Magpie. L’élève de Rameshwar Gujadhur s’est rappelé au bon souvenir de ses partisans en renouant avec le succès plus d’un an après sa dernière victoire. Autant dire qu’il a choisi le moment propice pour le faire car, samedi dernier, son entraîneur fêtait ses 78 ans. Rameshwar Gujadhur a donc fêté son anniversaire comme il se doit car, outre Captain Magpie, ses couleurs ont aussi brillé avec Mr Bond dans la cinquième épreuve. Ces deux chevaux avaient pour cavalier Sunil Bussunt. Simon Jones, qui crève l’écran en cette fin de saison, s’est lui aussi adjugé un doublé par l’entremise d’Euroklidon et d’Arctic Flyer, pilotés par Jean-Roland Boutanive et Kersley Ramsamy respectivement. Ce dernier s’est auparavant illustré avec Kalinago, mais sa journée s’est terminée en eau de boudin lorsqu’il s’est vu infliger trois semaines de suspension pour sa mauvaise inspiration sur New Golden Age, une monte qui n’a pas plu à l’entourage du cheval.

L’épreuve phare de la 34e journée a été l’affaire d’un seul cheval : Captain Magpie. L’élève de Rameshwar Gujadhur s’est rappelé au bon souvenir de ses partisans en renouant avec le succès plus d’un an après sa dernière victoire. Autant dire qu’il a choisi le moment propice pour le faire car, samedi dernier, son entraîneur fêtait ses 78 ans.

novembre 17, 2017

Acheté à prix d’or par son entourage, ce brillant compétiteur a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui en s’offrant la palme de cheval champion 2017, avec à la clé quatre succès, dont deux épreuves classiques (Duchesse et Coupe d’Or). Il a aussi offert à son entraîneur le Grand Chelem en réussissant un sans-faute dans les épreuves classiques cette saison. L’établissement Gujadhur possède en ce fils de More Than Ready un élément qui possède encore une belle marge de progression et fera à coup sûr parler de lui la saison prochaine dans les grandes épreuves.

Acheté à prix d’or par son entourage, ce brillant compétiteur a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui en s’offrant la palme de cheval champion 2017, avec à la clé quatre succès, dont deux épreuves classiques (Duchesse et Coupe d’Or). Il a aussi offert à son entraîneur le Grand Chelem en réussissant un sans-faute dans les épreuves classiques cette saison.