Turf

juillet 13, 2017

S’il y a un coursier qui a retenu l’attention lors de cette séance du vendredi 7 juillet, c’est bien Gameloft. Cet élève de Shirish Narang a profité de sa dernière course qui l’avait vu réaliser les meilleurs 600 derniers mètres pour n’échouer qu’à 1,10L de Var’s Dream.

S’il y a un coursier qui a retenu l’attention lors de cette séance du vendredi 7 juillet, c’est bien Gameloft. Cet élève de Shirish Narang a profité de sa dernière course qui l’avait vu réaliser les meilleurs 600 derniers mètres pour n’échouer qu’à 1,10L de Var’s Dream. Il nous a paru sur la montante et à la faveur d’un engagement bien choisi, on le voit capable de renouer avec le succès.

juillet 13, 2017

Effectuait son retour après 11 semaines. Misa sur sa fraîcheur pour s’emparer du commandement, mais fut gêné une première fois dans la descente lorsque Strum se rabattit devant lui, puis à 150m du but où il perdit sa position.

Effectuait son retour après 11 semaines. Misa sur sa fraîcheur pour s’emparer du commandement, mais fut gêné une première fois dans la descente lorsque Strum se rabattit devant lui, puis à 150m du but où il perdit sa position. N’était cet incident, il aurait pu prétendre à un podium.

juillet 13, 2017

La seizième journée a été celle des grandes premières pour quatre chevaux et un jockey au Champ de Mars. Les propriétaires de Brave Leader ont dû patienter longtemps avant de sortir en piste pour accueillir leur protégé.

La seizième journée a été celle des grandes premières pour quatre chevaux et un jockey au Champ de Mars. Les propriétaires de Brave Leader ont dû patienter longtemps avant de sortir en piste pour accueillir leur protégé. En effet, cet alezan a attendu sa dix-huitième sortie chez nous pour visiter la winner’s enclosure. À l’occasion, il était confié à l’apprenti Belall Deenath, qui en profitait pour enregistrer sa toute première victoire sur notre turf.

juillet 13, 2017

Il est souvent présenté comme un jockey des grandes occasions. Samedi dernier, Steven Arnold n’a pas failli à sa réputation en menant Tandragee à la victoire dans la Barbé Cup.

Il est souvent présenté comme un jockey des grandes occasions. Samedi dernier, Steven Arnold n’a pas failli à sa réputation en menant Tandragee à la victoire dans la Barbé Cup. L’Australien, qui a remporté une quinzaine de Groupe 1 au cours de sa carrière, dont le Cox Plate et les Mackinnon Stakes avec un certain So You Think (Bart Cummings, Aidan O’Brien) en 2010, a ajouté une autre prestigieuse épreuve à son tableau de chasse.

juillet 13, 2017

Ramapatee Gujadhur a raison quand il dit qu’il est chanceux dans les classiques. S’il avait fait un et trois avec Ready To Attack et Silver Snaffles dans la Duchesse en début de saison, l’histoire s’est répétée samedi dernier dans le Barbé avec Tandragee et Enaad. Si ce dernier n’est pas passé inaperçu — on se frotte déjà les mains quant à ses confrontations face à Parachute Man dans les courses de distance —, c’est bien Tandragee qui a volé la vedette en remportant son deuxième Groupe 1 à Maurice.

Ramapatee Gujadhur a raison quand il dit qu’il est chanceux dans les classiques. S’il avait fait un et trois avec Ready To Attack et Silver Snaffles dans la Duchesse en début de saison, l’histoire s’est répétée samedi dernier dans le Barbé avec Tandragee et Enaad.

juillet 10, 2017

Remporter une course classique, la deuxième de sa carrière, à l’aube de ses neuf ans, et ce, à sa sixième saison. C’est l’exploit qu’a réalisé Tandragee, qui compte plus de Rs 5M en termes de prix. La tactique a été payante dans le sens où les conditions de course ont été en sa faveur. Oui, il peut avoir eu la chance de son côté, mais il fallait néanmoins le faire. Ramapatee Gujadhur peut être fier de ce cheval qui lui a ramené une deuxième victoire classique cette saison. Trois Barbé Cup de suite, c’est aussi l’exploit de l’entraîneur après Bulsara et Kremlin Captain en 2014 et 2015. Ricky Maingard, lui, devra repasser pour y voir ses couleurs briller, même s’il peut arguer que Parachute Man n’a pas été bien monté.

Remporter une course classique, la deuxième de sa carrière, à l’aube de ses neuf ans, et ce, à sa sixième saison. C’est l’exploit qu’a réalisé Tandragee, qui compte plus de Rs 5M en termes de prix. La tactique a été payante dans le sens où les conditions de course ont été en sa faveur. Oui, il peut avoir eu la chance de son côté, mais il fallait néanmoins le faire.

juillet 9, 2017

Le scandale autour de la participation de trois jockeys, nommément Brando Lerena, Raymond Danielson et Muzi Yuni, en présence du bookmaker Ashley Jankee, tous présents à une fête sur un catamaran dans le nord de l'île, prendra une autre tournure cette semaine. Le Mauritius Turf Club a décidé de convoquer le bookmaker devant le board des commissaires des courses, qui retrouvera sans doute le Chief Stipendiary, Stéphane de Chalain, pour une enquête.

Le scandale autour de la participation de trois jockeys, nommément Brando Lerena, Raymond Danielson et Muzi Yuni, en présence du bookmaker Ashley Jankee, tous présents à une fête sur un catamaran dans le nord de l'île, prendra une autre tournure cette semaine. Le Mauritius Turf Club a décidé de convoquer le bookmaker devant le board des commissaires des courses, qui retrouvera sans doute le Chief Stipendiary, Stéphane de Chalain, pour une enquête.

juillet 9, 2017

La grande foule s’était réunie au Champ de Mars à l’occasion de cette seizième journée qui accueillait la deuxième épreuve classique de notre calendrier. The Blue Label Barbé Cup restera finalement dans les vitrines de la famille Gujadhur grâce à la victoire de Tandragee, piloté de main de maître par Steven Arnold, qui succède à Kremlin Captain et Bulsara au palmarès de cette épreuve. Les autres épreuves étaient également disputées dans l’ensemble, la part du lion revenant aux cavaliers locaux.

La grande foule s’était réunie au Champ de Mars à l’occasion de cette seizième journée qui accueillait la deuxième épreuve classique de notre calendrier. The Blue Label Barbé Cup restera finalement dans les vitrines de la famille Gujadhur grâce à la victoire de Tandragee, piloté de main de maître par Steven Arnold, qui succède à Kremlin Captain et Bulsara au palmarès de cette épreuve.

juillet 8, 2017

C’est ce samedi que se tiendra la Barbé Cup, deuxième classique du calendrier local. Comme le Maiden en 2016, elle a lieu sur fond de fortes secousses qui touchent de plein fouet le monde hippique mauricien. L’indisponibilité de plusieurs cravaches n’a également pas arrangé les choses.

C’est ce samedi que se tiendra la Barbé Cup, deuxième classique du calendrier local. Comme le Maiden en 2016, elle a lieu sur fond de fortes secousses qui touchent de plein fouet le monde hippique mauricien. L’indisponibilité de plusieurs cravaches n’a également pas arrangé les choses.

juillet 7, 2017

L’entraîneur Alain Perdrau, malgré qu’il soit toujours en convalescence mais qui se déplace maintenant sans l’aide de béquilles, continue son petit bonhomme de chemin et a signé sa 11e victoire de la saison avec Golden Ball dans la course de clôture lors de la 15e journée.

L’entraîneur Alain Perdrau, malgré qu’il soit toujours en convalescence mais qui se déplace maintenant sans l’aide de béquilles, continue son petit bonhomme de chemin et a signé sa 11e victoire de la saison avec Golden Ball dans la course de clôture lors de la 15e journée.

juillet 7, 2017

Après avoir ouvert son compteur 2017 avec Navistar lors de la 13e journée, Kevin Ghunowa a permis à Wing Man de renouer avec le succès qui le fuyait depuis un an, plus exactement depuis le 25 juin 2016.

Après avoir ouvert son compteur 2017 avec Navistar lors de la 13e journée, Kevin Ghunowa a permis à Wing Man de renouer avec le succès qui le fuyait depuis un an, plus exactement depuis le 25 juin 2016. C’est avec ce même jockey sur le dos qu’il avait triomphé. Wing Man, qui en était à sa 45 sortie au Champ de Mars, est venu coiffer Bezamod au poteau pour signer sa sixième victoire.

juillet 7, 2017

Vincent Allet avait de quoi être heureux à l’issue de la dernière journée. Pour fêter comme il se devait ses 40 printemps (il est né un 2 juillet 1977), le jeune entraîneur s’est offert un beau doublé avec Pierneef et Dealer’s Charm. Deux victoires qui ramènent le sourire au sein de cet établissement sevré de victoires depuis celle acquise avec Pajama Party lors de la 11e journée.

Vincent Allet avait de quoi être heureux à l’issue de la dernière journée. Pour fêter comme il se devait ses 40 printemps (il est né un 2 juillet 1977), le jeune entraîneur s’est offert un beau doublé avec Pierneef et Dealer’s Charm. Deux victoires qui ramènent le sourire au sein de cet établissement sevré de victoires depuis celle acquise avec Pajama Party lors de la 11e journée.

juillet 7, 2017

Ce samedi devrait être une journée hippique de haute facture avec en point de mire la deuxième épreuve classique de la saison, la Pharmacie Nouvelle Barbé Cup. Avec le retour à la compétition de Parachute Man, le cheval champion 2016, l’attrait en est encore plus fort.

Ce samedi devrait être une journée hippique de haute facture avec en point de mire la deuxième épreuve classique de la saison, la Pharmacie Nouvelle Barbé Cup. Avec le retour à la compétition de Parachute Man, le cheval champion 2016, l’attrait en est encore plus fort.

juillet 7, 2017

Deux jockeys ont été suspendus à l’issue de la 15e journée. Le Britannique Andrew Elliott a écopé d’une mise à pied de deux journées pour une faute d’interférence. Imran Chisty a été trouvé coupable du même genre de faute et a été pénalisé d’une journée. Cependant, l’Indien a décidé de faire appel de sa sanction.Deux jockeys ont été suspendus à l’issue de la 15e journée. Le Britannique Andrew Elliott a écopé d’une mise à pied de deux journées pour une faute d’interférence. Imran Chisty a été trouvé coupable du même genre de faute et a été pénalisé d’une journée. Cependant, l’Indien a décidé de faire appel de sa sanction.
Les fautes des deux jockeys ont eu lieu dans la dernière épreuve au programme de la 15e journée. Andrew Elliot a eu à répondre à des gênes subies par Golden Ball et Rock On Geordies. Le Britannique a déclaré que son cheval Red China s’était montré le plus rapide au départ, mais que Golden Ball avait insisté à son intérieur pour conserver l’avantage de la corde. Si on se réfère à son explication, il semblerait que Sunil Bussunt n’avait pas le droit d’insister, quand bien même Red China s’était montré le plus prompt à l’ouverture des stalles. À la question de savoir s’il était conscient qu’il y avait des chevaux à son intérieur, il a répondu qu’ils devaient être quatre ou cinq car il avait démarré de la cinquième ligne.
Sunil Bussunt a, lui, avancé que le cheval se trouvant à son extérieur, Red China, est venu sur sa monture, à tel point qu’il a été contraint de la reprendre. Son cheval devait alors se diriger vers l’intérieur pour gêner Rock On Geordies. Il a souligné qu’il n’avait rien pu faire pour ne pas mettre Girish Goomany en difficulté.
Andrew Elliot devait finalement plaider coupable de la faute qui lui était imputée. Le Chairman du board des Racing Stewards, John Zucal, devait lui parler de la gravité de la faute et qu’en temps normal cet écart valait trois journées de suspension. Mais comme il avait plaidé coupable et que son casier était vierge, il sera suspendu pour deux journées.
Imran Chisty (Kenctucky Bluegrass) avait peu avant vu sa réclamation contre Golden Ball être rejetée par les Racing Stewards. Ces derniers ont été d’avis que, même si Golden Ball a légèrement versé à l’extérieur, cela n’a à aucun moment perturbé la trajectoire de son cheval. Ils ont trouvé que Kentucky Bluegrass a versé à l’intérieur à l’entrée de la ligne droite avant d’être redirigé vers l’extérieur. Sous la cravache, le cheval a continuellement versé à l’extérieur et ce n’est pas Golden Ball qui l’a forcé à aller plus sur sa gauche.
Les Racing Stewards devaient aussi demander à Imran Chisty pourquoi il n’avait pas redressé sa monture quand celle-ci avait tendance à faire un écart. Ce qui fait que le changement de ligne de Kentucky Bluegrass a été la cause de la gêne subie par Red Hot Poker. Pour les RS, le fait que Nadas ait versé à l’intérieur n’avait aucune incidence, même s’ils ont réprimandé Kersley Ramsamy pour avoir laissé son cheval dériver.
Quant à Imran Chisty, il devait plaider coupable de la faute. Il a, comme indiqué plus haut, fait référence à la course de Golden Ball, ce qui n’a pas été accepté par les Racing Stewards, qui ont de nouveau mis l’accent sur le fait qu’il aurait dû redresser sa monture quand celle-ci a versé à l’extérieur sous la cravache. Il a été sanctionné en conséquence.
Amende pour Goomany et Teeha
Girish Goomany (Nottinghamshire) et Nishal Teeha ont, eux, été mis à l’amende. Le premier a accepté ses torts pour la gêne à l’encontre de Var’s Dream aux 700m dans la deuxième course. Le cavalier mauricien, en dirigeant sa monture vers l’intérieur, n’a pas vu que Var’s Dream était proche de lui à son intérieur. Ce qui fait que ce dernier a eu à être repris par son jockey. Il a écopé d’une amende de Rs 20 000.
En ce qu’il s’agit de Nishal Teeha, ce sont Rs 15 000 qu'il devra débourser, non pas pour une faute d’interférence, mais pour n’avoir pas monté son cheval jusqu’au but. C’était dans la septième course où il était en selle sur Aspara, qui devait terminer cinquième. Les RS ont été d’avis qu’Aspara a été privé d’une place de par sa faute.
Les Racing Stewards ont également demandé ou réprimandé des jockeys pour des changements de ligne samedi dernier. Ainsi, Girish Goomany a été réprimandé pour le changement de ligne de Nottinghamshire en ligne droite. Il a été demandé à Vikram Sola de faire plus d’effort pour empêcher que son cheval change de ligne comme ce fut le cas lors de la troisième course. Act Of Valor avait versé  à l’extérieur et incommodé Noah’s Ark. Le même reproche a été fait à Nishal Teeha pour Cherish The Charm.
Vikram Sola et Yannick Perdrau ont eu à s’expliquer sur la monte d’Act Of Valor. Après avoir entendu leurs explications, aucune suite n’a été donnée à l’enquête.

Deux jockeys ont été suspendus à l’issue de la 15e journée. Le Britannique Andrew Elliott a écopé d’une mise à pied de deux journées pour une faute d’interférence. Imran Chisty a été trouvé coupable du même genre de faute et a été pénalisé d’une journée. Cependant, l’Indien a décidé de faire appel de sa sanction.

juillet 7, 2017

Big Curry et les prawns
— Éta Ti-Louis, ki position mon ami ? Boîte Pandore-la ki pé dire la mon ami. Bann kozé pé sorti dans sa boîte-la mari sa.
— Dialogue top ki mo pou dire toi. Mais fer attention pas koz top fort. To pas koné que les murs ont des oreilles ?

Big Curry et les prawns
— Éta Ti-Louis, ki position mon ami ? Boîte Pandore-la ki pé dire la mon ami. Bann kozé pé sorti dans sa boîte-la mari sa.
— Dialogue top ki mo pou dire toi. Mais fer attention pas koz top fort. To pas koné que les murs ont des oreilles ?
— Ki zoreil to pé kozé ? Kot finn arrivé, mo bien croire Big Curry fini cuit…
— Ki, li finn cuit kouma sa banne prawns ki li kontan manzé la ?

juillet 7, 2017

Swapneel Rama connaît un début de saison des plus laborieux. Si à pareille époque la saison dernière il pointait à la troisième place au classement des jockeys avec 17 victoires, soit deux de moins que le leader d’alors, Rye Joorawon, cette année, on le retrouve dans le ventre mou du classement avec seulement quatre petites réussites, dont la dernière remonte à samedi dernier avec Var’s Dream.

Swapneel Rama connaît un début de saison des plus laborieux. Si à pareille époque la saison dernière il pointait à la troisième place au classement des jockeys avec 17 victoires, soit deux de moins que le leader d’alors, Rye Joorawon, cette année, on le retrouve dans le ventre mou du classement avec seulement quatre petites réussites, dont la dernière remonte à samedi dernier avec Var’s Dream.

juillet 7, 2017

Ricky Maingard est très bien représenté dans la Barbé Cup, avec deux coursiers de choix, à savoir Parachute Man (Kersley Ramsamy), vainqueur de deux classiques (Maiden et Coupe d’or 2016) et sacré cheval champion la saison dernière. Le second engagé est One Cool Dude (Swapneel Rama), vainqueur de la Coupe d’Or en 2015 et souvent malchanceux ces derniers temps. Entre les deux notre cœur balance, mais on se laissera néanmoins tenter par One Cool Dude.

Ricky Maingard est très bien représenté dans la Barbé Cup, avec deux coursiers de choix, à savoir Parachute Man (Kersley Ramsamy), vainqueur de deux classiques (Maiden et Coupe d’or 2016) et sacré cheval champion la saison dernière. Le second engagé est One Cool Dude (Swapneel Rama), vainqueur de la Coupe d’Or en 2015 et souvent malchanceux ces derniers temps. Entre les deux notre cœur balance, mais on se laissera néanmoins tenter par One Cool Dude.

juillet 7, 2017

Après avoir facilement dominé ses adversaires sur 1850m, Tabreek a été nettement raccourci et s’attaque aux 1500m. La question est de savoir si le cheval sera aussi performant sur cette distance réduite. Mais si son entraîneur a décidé de confirmer sa participation dans cette course, c’est qu’il est convaincu que celui-ci possède une première chance.

Après avoir facilement dominé ses adversaires sur 1850m, Tabreek a été nettement raccourci et s’attaque aux 1500m. La question est de savoir si le cheval sera aussi performant sur cette distance réduite. Mais si son entraîneur a décidé de confirmer sa participation dans cette course, c’est qu’il est convaincu que celui-ci possède une première chance.

juillet 6, 2017

Girish Goomany fait son petit bonhomme de chemin au Champ de Mars. Ce jockey mauricien de 24 ans, qui n’exerce au Champ de Mars que depuis deux ans, vit probablement la meilleure année de sa carrière, alors qu’on s’approche de la mi-saison 2017 seulement.

Girish Goomany fait son petit bonhomme de chemin au Champ de Mars. Ce jockey mauricien de 24 ans, qui n’exerce au Champ de Mars que depuis deux ans, vit probablement la meilleure année de sa carrière, alors qu’on s’approche de la mi-saison 2017 seulement.

juillet 6, 2017

Maxamore est un coursier qui ne devrait pas tarder à visiter la winner’s enclosure à Maurice. Ce pensionnaire de Gilbert Rousset a pleinement profité de sa première course puisqu’il nous a paru moins enrobé. Il arborait aussi une meilleure robe. Soigneusement entraîné par Nishal Teeha en ce vendredi matin, il mérite une sérieuse considération dès sa prochaine tentative.

Maxamore est un coursier qui ne devrait pas tarder à visiter la winner’s enclosure à Maurice. Ce pensionnaire de Gilbert Rousset a pleinement profité de sa première course puisqu’il nous a paru moins enrobé. Il arborait aussi une meilleure robe. Soigneusement entraîné par Nishal Teeha en ce vendredi matin, il mérite une sérieuse considération dès sa prochaine tentative.

juillet 6, 2017

« Nul n’est plus chanceux que celui qui croit en sa chance », dit le proverbe allemand. C’est aussi ce que s’est dit un veinard à l’issue de la dernière journée de course. Pour une modique mise de Rs 30 au Pick 8, cette personne est repartie avec une cagnotte de Rs 1 097 544 ! Qui dit mieux ?

« Nul n’est plus chanceux que celui qui croit en sa chance », dit le proverbe allemand. C’est aussi ce que s’est dit un veinard à l’issue de la dernière journée de course. Pour une modique mise de Rs 30 au Pick 8, cette personne est repartie avec une cagnotte de Rs 1 097 544 ! Qui dit mieux ?

juillet 6, 2017

Se montra ardent dès la partie initiale et lorsqu’il fut repris, sa selle se déplaça, mettant en position inconfortable son jockey.

Se montra ardent dès la partie initiale et lorsqu’il fut repris, sa selle se déplaça, mettant en position inconfortable son jockey. Fut condamné en troisième épaisseur sur tout le trajet, et bien qu’il ne put être accompagné comme il se devait de l’être, il termina à un peu plus de 2L du cheval sorti troisième.

juillet 6, 2017

On a eu droit à un renversement de taille dans les Winter Stakes samedi dernier avec la victoire de Solar Star qui, à 24/1, a surpris les favoris pour s’adjuger sa première victoire à Maurice. Cet élève de Rameshwar Gujadhur, acquis avec comme objectif le Maiden 2017, a démontré des qualités indéniables pour sa deuxième sortie au Champ de Mars, et son entourage peut déjà se frotter les mains.

On a eu droit à un renversement de taille dans les Winter Stakes samedi dernier avec la victoire de Solar Star qui, à 24/1, a surpris les favoris pour s’adjuger sa première victoire à Maurice. Cet élève de Rameshwar Gujadhur, acquis avec comme objectif le Maiden 2017, a démontré des qualités indéniables pour sa deuxième sortie au Champ de Mars, et son entourage peut déjà se frotter les mains.