Vishnu Lutchmeenaraidoo

novembre 6, 2013

WITH THE FORTHCOMING STATE BUDGET ON FRIDAY NEXT… LET’S TAKE A SHORT BREAK FROM THE SERIES OF POINTS OF VIEW ON THE LEGACY METHODS OF MAHATMA GANDHI.  IN THE SAME SPIRIT, LISTED BELOW IS OUR FAIR SHARE OF CONTRIBUTION.  NOTE: THE MEASURES — FROM A LAYPERSON — ARE IN NO ORDER OF PRIORITY. BECAUSE THEY ARE “pêle-mêle”.

WITH THE FORTHCOMING STATE BUDGET ON FRIDAY NEXT… LET’S TAKE A SHORT BREAK FROM THE SERIES OF POINTS OF VIEW ON THE LEGACY METHODS OF MAHATMA GANDHI.  IN THE SAME SPIRIT, LISTED BELOW IS OUR FAIR SHARE OF CONTRIBUTION.  NOTE: THE MEASURES — FROM A LAYPERSON — ARE IN NO ORDER OF PRIORITY. BECAUSE THEY ARE “pêle-mêle”.
However, with that introductory opening paragraph, I immediately hasten to apprise you that:

novembre 12, 2012

Les débats sur le budget 2013, dont le coup d’envoi sera donné mercredi à l’Assemblée nationale, sont placés sous le signe des municipales. Une première indication est que 40 heures de débats au lieu de 50, excluant les interventions du leader de l’opposition Paul Bérenger et du leader of the House Navin Ramgoolam, ont été arrêtées en ce début de semaine. Pour l’une des premières fois dans les annales parlementaires, les débats budgétaires se voient disputer la Une de l’actualité par un autre événement politique majeur. L’un des plus illustres précédents est intervenu le vendredi 23 juin 1989 quand l’un des derniers discours du budget de Vishnu Lutchmeenaraidoo avait été complètement éclipsé par l’arrestation et la détention de l’ancien leader du PMSD sir Gaëtan Duval, à, son retour de Madagascar à quelques heures du budget.

Les débats sur le budget 2013, dont le coup d’envoi sera donné mercredi à l’Assemblée nationale, sont placés sous le signe des municipales. Une première indication est que 40 heures de débats au lieu de 50, excluant les interventions du leader de l’opposition Paul Bérenger et du leader of the House Navin Ramgoolam, ont été arrêtées en ce début de semaine.

octobre 15, 2012

Alors que la MEXA célèbre actuellement le quarantième anniversaire de la présence de l’industrie du textile et de l’habillement à Maurice, sa directrice, Danielle Wong, souligne que ce secteur a entraîné une révolution sociale et économique à Maurice. « À l’époque les hommes percevaient une fois et demi le salaire des femmes, les industriels favorisaient donc la main-d’œuvre féminine. Cela a donné aux femmes un pouvoir économique et nous avons ainsi assisté à une révolution sociale et économique énorme ». Pour elle, sans la main-d’œuvre féminine, la zone franche manufacturière n’aurait sans doute pas existé. Danielle Wong souligne également que la roupie forte ne permet pas de générer suffisamment de profits pour réinvestir dans de nouvelles machines. « Or le non investissement dans les nouvelles machines veut dire la fermeture des entreprises », estime-t-elle.

Alors que la MEXA célèbre actuellement le quarantième anniversaire de la présence de l’industrie du textile et de l’habillement à Maurice, sa directrice, Danielle Wong, souligne que ce secteur a entraîné une révolution sociale et économique à Maurice. « À l’époque les hommes percevaient une fois et demi le salaire des femmes, les industriels favorisaient donc la main-d’œuvre féminine.

September 2, 2012

Depuis le début de la crise économique mondiale– de sa première partie, puisque, paraît-il, elle encompte plusieurs –, on n’arrête pas de dire que,comme d’habitude, Maurice va y échapper.

Depuis le début de la crise économique mondiale– de sa première partie, puisque, paraît-il, elle encompte plusieurs –, on n’arrête pas de dire que,comme d’habitude, Maurice va y échapper. C’est une attitudetypiquement mauricienne, entretenue par nos leaders politiques,que de nous croire immunisés contre tous les mauxqui affectent l’ensemble de la planète.

mai 21, 2012

« Il y a quelque chose de cassé en l’Inde et la République de Maurice de Ramgoolam et de Duval », a constaté le leader du MMM, qui commentait les derniers développements concernant le traité de non-double imposition dans le cadre d’une conférence de presse entièrement consacrée à l’économie.

« Il y a quelque chose de cassé en l’Inde et la République de Maurice de Ramgoolam et de Duval », a constaté le leader du MMM, qui commentait les derniers développements concernant le traité de non-double imposition dans le cadre d’une conférence de presse entièrement consacrée à l’économie.

mai 20, 2012

Il voulait voir sur place et se faire une opinion ensuite. C'est ce qu'il a fait. Le leader de l'opposition et du MMM s'est rendu à Gris Gris, hier, pour constater de visu l'état du chantier du morcellement résidentiel en projet et au sujet duquel le promoteur a donné toutes les garanties de préservation de l'environnement.

Il voulait voir sur place et se faire une opinion ensuite. C'est ce qu'il a fait. Le leader de l'opposition et du MMM s'est rendu à Gris Gris, hier, pour constater de visu l'état du chantier du morcellement résidentiel en projet et au sujet duquel le promoteur a donné toutes les garanties de préservation de l'environnement.

mai 6, 2012

Il y a eu, depuis l'accession de Maurice à l'indépendance, plusieurs affaires qui ont défrayé la chronique et rapidement quitté le domaine du fait divers pour entrer dans celui de l'histoire.

Il y a eu, depuis l'accession de Maurice à l'indépendance, plusieurs affaires qui ont défrayé la chronique et rapidement quitté le domaine du fait divers pour entrer dans celui de l'histoire. Nous avons évoqué, il y a trois semaines, l'affaire Macarena, survenue il y a quinze ans dans un campement d'Albion. En attendant d'autres évocations, voici celle qui occupa la une de l'actualité pendant de longs mois, il y a eu vingt ans, le mois dernier : l'affaire du billet de Rs 20.

April 19, 2012

Le leader du remake de l’alliance MSM-MMM, sir Anerood Jugnauth, a levé le voile sur son discours au meeting du 1er-Mai à Port-Louis en faisant une sortie en règle contre le Premier ministre Navin Ramgoolam et son gouvernement. C’était hier lors de sa première sortie publique aux côtés de son partenaire Paul Bérenger.

Le leader du remake de l’alliance MSM-MMM, sir Anerood Jugnauth, a levé le voile sur son discours au meeting du 1er-Mai à Port-Louis en faisant une sortie en règle contre le Premier ministre Navin Ramgoolam et son gouvernement. C’était hier lors de sa première sortie publique aux côtés de son partenaire Paul Bérenger.

April 14, 2012

This is a praiseworthy initiative which answers straight to the dearest wish of all the Militants and all those who have at heart the love and interest of the country.

This is a praiseworthy initiative which answers straight to the dearest wish of all the Militants and all those who have at heart the love and interest of the country. The decision of the MSM/MMM to convene their supporters for a joint political meeting for the May-Day is momentous. It will be another historic gathering. And I wonder if the place chosen for the rendez-vous – the area in front of the Port-Louis Municipality is convenient for the hordes of supporters which will besiege the place. Will Champ de Mars not be more appropriate to hold such a crowd ?

April 12, 2012

Le Mouvement Militant Mauricien a donné hier soir le coup d’envoi de sa campagne de mobilisation en vue du traditionnel rendez-vous politique du 1er-Mai à Port-Louis.

Le Mouvement Militant Mauricien a donné hier soir le coup d’envoi de sa campagne de mobilisation en vue du traditionnel rendez-vous politique du 1er-Mai à Port-Louis. À Ollier, Paul Bérenger s’est longuement attardé sur la conjoncture économique en affirmant que « lekonomi dan bez ».

août 28, 2011

Brossant un tableau de la présente situation économique, Paul Bérenger, leader de l’opposition, trouve que les événements d’aujourd’hui "donnent raison" à son parti. Il rappelle que la Commission économique du MMM, présidée par Vishnu Lutchmeenaraidoo, avait prévu que la reprise de l’économie mondiale qui semblait s’amorcer en 2008-09 était "très fragile" et, qu’en fait, l’on était à partir de cette époque "dans l’œil du cyclone". "Nous vivons actuellement la deuxième phase de cette crise", soutient M. Bérenger. En revanche, pour le leader de l’opposition, le gouvernement a, lui, "péché par naïveté".