Yatin Varma

mai 17, 2015

Après un mouvement de dissension mardi dernier, les membres du PTr font aujourd’hui bloc derrière leur leader. Hormis Arvin Boolell qui s’est retiré en tant que porte-parole du parti et qui prend un temps de réflexion durant la campagne électorale, la majorité des membres influents du PTr étaient présents à la conférence tenue hier matin au Square Guy Rozemont. Même Yatin Varma qui s’est retiré de la politique active – qui se dit, «coincé entre sa loyauté envers Navin Ramgoolam et son amitié pour Arvin Boolell» – était présent. Un bloc travailliste pour dénoncer «la dérive totalitaire et la dictature qui se sont installées dans le pays.» Plus que jamais le moment est à l’unité de la grande famille PTr face à un gouvernement répressif, a affirmé le président des Rouges, Patrick Assirvaden, qui appelle également à l’unité de l’opposition «sur ce point commun» pour contrer la dictature installée dans le pays.

Après un mouvement de dissension mardi dernier, les membres du PTr font aujourd’hui bloc derrière leur leader. Hormis Arvin Boolell qui s’est retiré en tant que porte-parole du parti et qui prend un temps de réflexion durant la campagne électorale, la majorité des membres influents du PTr étaient présents à la conférence tenue hier matin au Square Guy Rozemont.

mai 10, 2015

Notre invité de ce dimanche est Me Antoine Domingue, président du Bar Council. Me Domingue explique les raisons qui l'ont poussé à dénoncer le comportement du Central CID dans certaines affaires. Selon le président du Bar Council, certaines clauses de la Constitution protégeant les citoyens et certaines catégories professionnelles sont violées par la police pour intimider ou faire taire ceux qui sont dans le collimateur du gouvernement. Il donne des exemples dans l'interview qu'il nous a accordée hier après-midi.

Notre invité de ce dimanche est Me Antoine Domingue, président du Bar Council. Me Domingue explique les raisons qui l'ont poussé à dénoncer le comportement du Central CID dans certaines affaires. Selon le président du Bar Council, certaines clauses de la Constitution protégeant les citoyens et certaines catégories professionnelles sont violées par la police pour intimider ou faire taire ceux qui sont dans le collimateur du gouvernement.

March 7, 2015

Décidément, certains ministres de la Justice se suivent et se ressemblent dans le ridicule, pour ne pas dire le grotesque. On se souviendra de Rama Valayden qui avait transformé son bureau en refuge pour repris de justice accusant la police de les brutaliser.

Décidément, certains ministres de la Justice se suivent et se ressemblent dans le ridicule, pour ne pas dire le grotesque. On se souviendra de Rama Valayden qui avait transformé son bureau en refuge pour repris de justice accusant la police de les brutaliser. On se souvient de Yatin Varma qui prit la justice dans ses poings pour corriger l’automobiliste qui avait heurté sa BMW. On dirait que l’actuel ministre de la Justice s’est juré de battre les “records” de ses prédécesseurs.

March 2, 2015

La décision prise vendredi par le Conseil des ministres de ramener le bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) sous l’Attorney General’s Office continue à susciter des débats. Après une première réunion tenue durant le week-end pour passer en revue cette décision, le bureau du DPP se réunit une nouvelle fois cet après-midi pour décider de la marche à suivre. Tout le personnel se dit prêt à se lancer dans ce combat pour que l’ODPP préserve son indépendance.

La décision prise vendredi par le Conseil des ministres de ramener le bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) sous l’Attorney General’s Office continue à susciter des débats. Après une première réunion tenue durant le week-end pour passer en revue cette décision, le bureau du DPP se réunit une nouvelle fois cet après-midi pour décider de la marche à suivre.

February 7, 2015

Exactement 65 jours après les élections générales, l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam a traversé un premier choc avec son arrestation dans le cadre de l’enquête du Central CID sur la Roches-Noires Saga. Le vendredi 6 février 2015 a été une des plus longues journées de Navin Ramgoolam qui, après avoir subi une première séance d’interrogatoire préliminaire « Under Warning », s’apprêtait à passer la nuit dans une cellule policière. En principe, l’ancien chef du gouvernement devra comparaître devant la Bail and Remand Court au cours de la journée avec éventuellement une motion de bail présentée par ses hommes de loi, dont Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, en vue de sa remise en liberté provisoire.

  • L’ancien Premier ministre devait passer la nuit en cellule policière dans le cadre de l’enquête sur la Roches-Noires Saga
  • Un flashpoint à la rue Desforges avec la foule massée à l’entrée de la résidence de la famille Ramgoolam rendant difficile le départ de Navin Ramgoolam encadré des limiers du Central CID
February 5, 2015

L’enquête revue et corrigée du Central CID sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi dans la Roches-Noires Saga aborde son point culminant avec la convocation pour interrogatoire Under Warning de Navin Ramgoolam se faisant de plus en plus précise.

  • La fille de Nandanee Soornack, 21 ans, et son époux Aditya Lama, 24 ans, entendus par le Central CID depuis ce matin
  • La déposition de Jhesna Soornack jugée cruciale après le témoignage d’Anishta Gooljaury au sujet des incidents au campement de Navin Ramgoolam dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011
  • Le Legal Panel assurant la défense de Navin Ramgoolam se prépare en vue de la convocation imminente pour interrogatoire Under Warning
January 25, 2015

Après sa défaite lors des dernières élections, le débat pour que le PTr revoie sa structure et son fonctionnement est plus que jamais d’actualité. Le point focal des changements éventuels à venir est son leadership qui était jusqu’ici incontesté. Mais puisque d’aucuns imputent la raclée aux élections directement à Navin Ramgoolam, le positionnement pour  une éventuelle relève est en mouvement d’autant que l’actualité policière et en particulier l’affaire Roches-Noires est susceptible de toucher au cœur le leader actuel du parti. Yatin Varma, par voie épistolaire, et Arvin Boolell par celles des ondes, ne cachent pas la nécessité d’une refonte des structures du parti et le second nommé se déclare même  aspirant légitime au poste de leader du parti. Il y en a d’autres qui se font discrets et qui attendent le moment propice pour se déclarer.

Après sa défaite lors des dernières élections, le débat pour que le PTr revoie sa structure et son fonctionnement est plus que jamais d’actualité. Le point focal des changements éventuels à venir est son leadership qui était jusqu’ici incontesté.

January 13, 2015

L’ancien Attorney General Yatin Varma, dans une lettre adressée au secrétaire général du Parti travailliste, préconise une série de mesures reconstructives « afin de permettre au phénix de renaître de ses cendres ». Selon Kalyanee Juggoo, la majorité des points évoqués ont déjà été abordés par Navin Ramgoolam.

L’ancien Attorney General Yatin Varma, dans une lettre adressée au secrétaire général du Parti travailliste, préconise une série de mesures reconstructives « afin de permettre au phénix de renaître de ses cendres ». Selon Kalyanee Juggoo, la majorité des points évoqués ont déjà été abordés par Navin Ramgoolam.

décembre 14, 2014

Les urnes ont parlé. Ils seront 34 nouveaux députés, y compris les best losers,  à faire leur entrée pour la toute première fois au Parlement. La plupart en étaient à leur toute première participation à des élections. Seuls les députés Bobby Hurreeram, Zuber Joomaye et Raj Dayal avaient déjà affronté sans succès l’electorat dans le passé.

Cinq nouvelles
femmes
seulement
Elle ne sont que cinq femmes seulement à faire leur baptême de feu au  sein de l’hémicycle mais elles viennent renforcer la faiblesse de la représentation feminine qui se limitait à trois anciennes symbolisées par Fazila Daureeawoo, Leela Devi Dookhun et Aurore Perraud.

novembre 21, 2014

La réplique du DPP aux propos de Paul Bérenger (après 6 jours!) soulève davantage de questions qu’elle n’en répond:
Le lecteur averti aura d’abord noté que le nom de l’ex-leader de l’opposition n’y est pas mentionné, le DPP ayant privilégié  «…certains commentaires émis…»

La réplique du DPP aux propos de Paul Bérenger (après 6 jours!) soulève davantage de questions qu’elle n’en répond:

octobre 7, 2014

Hans François Caussy, un peintre en bâtiment de 26 ans habitant St Paul, était poursuivi en Cour intermédiaire pour possession de 47 graines de cannabis, d’une valeur marchande de Rs 4 700, et pour en avoir consommé en 2011. Il avait plaidé coupable. Le magistrat Vijay Appadoo l’a condamné à payer une amende de Rs 20 000 sous la première charge et Rs 15 000 pour chacune des deux autres charges.

Hans François Caussy, un peintre en bâtiment de 26 ans habitant St Paul, était poursuivi en Cour intermédiaire pour possession de 47 graines de cannabis, d’une valeur marchande de Rs 4 700, et pour en avoir consommé en 2011. Il avait plaidé coupable. Le magistrat Vijay Appadoo l’a condamné à payer une amende de Rs 20 000 sous la première charge et Rs 15 000 pour chacune des deux autres charges.

octobre 5, 2014

C’est en l’absence de sir Anerood Jugnauth, leader de l’Alliance Lepep, que celle-ci a tenu sa conférence de presse hier, à la mi-journée. Aucun événement majeur ne s’étant produit dans l’actualité politique durant la semaine écoulée, une intervention de SAJ hier n’a pas été jugée nécessaire. Toutefois, il ressort que le leader de l’Alliance Lepep participera aux prochaines conférences de presse selon les événements sur l’échiquier politique. C’est donc le leader de l’opposition et du MSM, Pravind Jugnauth — entouré de Xavier-Luc Duval (XLD), leader du PMSD et d’Ivan Collendavelloo, leader du Muvman Liberater (ML) — qui a donné le ton à la deuxième sortie de l’Alliance Lepep en souhaitant, d’emblée, la reprise de l’Assemblée nationale ce mardi.

C’est en l’absence de sir Anerood Jugnauth, leader de l’Alliance Lepep, que celle-ci a tenu sa conférence de presse hier, à la mi-journée. Aucun événement majeur ne s’étant produit dans l’actualité politique durant la semaine écoulée, une intervention de SAJ hier n’a pas été jugée nécessaire.

août 3, 2014

Selon les résultats des élections au suffrage universel depuis 1959, le MSM est-il convaincu d'un victoire aux prochaines élections générales? Interrogé par Week-End à l'heure des questions, Pravind Jugnauth a déclaré que nous ne sommes plus à l'ère des années 60 où "ena dimounn ankor krwar ki kouma zot dir bouz dan enn direksion, troupo pou kouma dir mouton, pou nek bouz dan sa direksion-la. Nepli sa zordi." Le leader du MSM a aussi longuement commenté l'affaire MITD qui a connu des développements lundi dernier. Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, hier, à Port-Louis, il a soutenu que la décision prise par le DPP est pour "noyer le poisson."

Selon les résultats des élections au suffrage universel depuis 1959, le MSM est-il convaincu d'un victoire aux prochaines élections générales? Interrogé par Week-End à l'heure des questions, Pravind Jugnauth a déclaré que nous ne sommes plus à l'ère des années 60 où "ena dimounn ankor krwar ki kouma zot dir bouz dan enn direksion, troupo pou kouma dir mouton, pou nek bouz dan sa direksion-la.

août 3, 2014

Ce n’est pas demain la veille que les Mauriciens commenceront enfi n à avoir un tant soit peu de confi ance dans les institutions. Enquêtes policières orientées en fonction de l’identité des dénonciateurs et des personnes visées par les dépositions, selon leur grade, leur statut social ou leur couleur politique, investigations bâclées ou mal ficelées intentionnellement, des prises de décision subséquentes encore plus surprenantes, des charges logées puis rayées, ou rayées avant d’être logées, des procédures d’appel pas toujours lisibles et, en fi n de compte, une justice approximative qui ne satisfait personne. C’est une incompréhension totale et généralisée qui s’est installée dans le pays depuis le dénouement de certaines affaires retentissantes qui avaient, des semaines durant, occupé la une de l’actualité. Pire, la suspicion et le doute s’installent.

Ce n’est pas demain la veille que les Mauriciens commenceront enfi n à avoir un tant soit peu de confi ance dans les institutions.

juillet 18, 2014

Florent Jeannot, qui fait face à un procès pour conduite imprudente, a plaidé non-coupable hier, lors de sa comparution en Cour de Rose-Hill. Le procès sera pris sur le fond le 4 octobre 2014, et l’accusé sera représenté par Me Roshi Badhain.

Florent Jeannot, qui fait face à un procès pour conduite imprudente, a plaidé non-coupable hier, lors de sa comparution en Cour de Rose-Hill. Le procès sera pris sur le fond le 4 octobre 2014, et l’accusé sera représenté par Me Roshi Badhain.

juillet 16, 2014

Pour une fois, l'indécision du Premier ministre semble avoir joué en sa faveur. En effet, s'il n'a pu pendant une année, nommer un Attorney General à plein temps et avait, par conséquent, confié la responsabilité à Satish Faugoo qui a déjà, à sa charge, un gros portefeuille de l'Agro-industrie, il pourrait bientôt réattribuer le poste à son précédent titulaire, Yatin Varma, qui a été lavé de tout blâme dans un délit pénal en première instance mais à condition que le DPP ne décide d'interjeter appel dans un délai prescrit de 21 jours après le jugement. D'ailleurs, pour donner un nouveau souffle à l'administration actuelle, un remaniement ministériel aurait dû intervenir depuis belle lurette mais une décision en ce sens n'a jamais pu être prise. Et en ce qui concerne  le poste de ministre des Finances, ayant été dans l'incapacité de nommer un remplaçant à Xavier-Luc Duval, le chef du gouvernement a pris sous sa tutelle ses fonctions et ce, manifestement, jusqu'à la fin du quinquennat.

Pour une fois, l'indécision du Premier ministre semble avoir joué en sa faveur.

juillet 13, 2014

L’ancien Attorney General YatinVarma a été acquitté par la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, siégeant au tribunal de Rose-Hill. Il était poursuivi pour l’agression alléguée sur Florent Jeannot à la suite d’un accident de la route, impliquant leurs voitures, survenu le 4 mai 2013 à Sodnac.

L’ancien Attorney General YatinVarma a été acquitté par la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, siégeant au tribunal de Rose-Hill. Il était poursuivi pour l’agression alléguée sur Florent Jeannot à la suite d’un accident de la route, impliquant leurs voitures, survenu le 4 mai 2013 à Sodnac.

juillet 10, 2014

Yatindra Nath Varma, ancien Attorney General (AG), qui était accusé d’agression sur la personne du jeune Jean Florent Joseph Jeannot, une charge qui tombe sous la section 230 sous-section (1) du code pénal, a obtenu ce matin un verdict d’acquittement de la Senior District Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, devant laquelle s’est déroulé le procès en cour de Rose-Hill.

Yatindra Nath Varma, ancien Attorney General (AG), qui était accusé d’agression sur la personne du jeune Jean Florent Joseph Jeannot, une charge qui tombe sous la section 230 sous-section (1) du code pénal, a obtenu ce matin un verdict d’acquittement de la Senior District Magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, devant laquelle s’est déroulé le procès en cour de Rose-Hill.

juin 24, 2014

Le procès que la police intente à l’ancien Attorney General (AG) Yatin Varma en Cour de Rose-Hill pour agression sur la personne de Florent Jeannot s’est poursuivi hier. La cour a entendu le témoignage de Florent Jeannot et du témoin oculaire Ravi Seenundhun – qui ont été mis à rude épreuve lors du contre-interrogatoire de Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, avocat de l’accusé, sur les évènements qui se sont produits le jour de l’accident de voiture. L’ancien AG devait pour sa part déclarer qu’il n’avait pas frappé Florent Jeannot ce jour là vu qu’il avait la main droite fracturée.

Le procès que la police intente à l’ancien Attorney General (AG) Yatin Varma en Cour de Rose-Hill pour agression sur la personne de Florent Jeannot s’est poursuivi hier. La cour a entendu le témoignage de Florent Jeannot et du témoin oculaire Ravi Seenundhun – qui ont été mis à rude épreuve lors du contre-interrogatoire de Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, avocat de l’accusé, sur les évènements qui se sont produits le jour de l’accident de voiture.

juin 23, 2014

Les coups de théâtre dans l'affaire Varma ne sont pas finis. Hier soir, accompagné de ses hommes de loi Mario Jeannot, père de Florent, a fait une déposition à la police de Rose-Hill pour 

Les coups de théâtre dans l'affaire Varma ne sont pas finis. Hier soir, accompagné de ses hommes de loi Mario Jeannot, père de Florent, a fait une déposition à la police de Rose-Hill pour dénoncer le fait qu'il existerait deux formulaires  58 distincts qui ont été tirés au nom de son fils le jour où il s'est rendu a l'hôpital Victoria après l'accident impliquant sa voiture et celle de l'ex Attorney General, Yatin Varma.

April 11, 2014

Dans un jugement interlocutoire rendu hier, le full bench de la Cour suprême, composé des juges Ah Foon Chui Yew Cheong, Abdurafeek Hamuth et Saheed Bhaukaurally, a rejeté la motion présentée par Me Sanjeev Teeluckdharry, qui a fait une demande d’arrêt de la procédure. Comme on le sait, l’avocat fait l’objet d’une démarche initiée par l’ancien Attorney General (AG), Me Yatin Varma, qui voulait que l’avocat qui avait défendu Avinash Treebhowon, l’accusé n°1 lors du procès aux assises sur l’assassinat de Michaela Harte, soit convoqué devant un comité disciplinaire.

Dans un jugement interlocutoire rendu hier, le full bench de la Cour suprême, composé des juges Ah Foon Chui Yew Cheong, Abdurafeek Hamuth et Saheed Bhaukaurally, a rejeté la motion présentée par Me Sanjeev Teeluckdharry, qui a fait une demande d’arrêt de la procédure.

décembre 29, 2013

L’année 2013 n’aura pas été exempte de son lot de drames (l’accident à Sorèze, les inondations meurtrières à Port-Louis, etc), de grèves de la faim - toutes pour de bonnes causes mais ne donnant pas toujours les résultats escomptés -, de passe-droits, de pédophilie Et de contradictions - avec, d’une part, un retour aux rencontres de foot «communales» à la faveur d’unSports Actvivement dénoncé par Week-End, et, d’autre part, une timide indication quant à la possible introduction d’une nouvelle pratique censitaire à la faveur d’une réforme électorale où l’électeur n’aura pas à décliner son appartenance communale ou communautaire.
De quoi veut-on au juste? Comment concilier le fait qu’on légifère pour que sur les gradins on soit community consciouset qu’une fois dans les urnes on se débarrasse de son identité ethnique? Et dire qu’au moment même où le monde se recueillait devant la mémoire de Nelson Mandela qui a fait tomber la muraille du racisme institutionalisé, à l’île Maurice où on venait de vanter ses mérites humanistes, on instaure, à la faveur d’un vote parlementaire, le football à relent communal où les équipes seront assimilées ou associées à une des communautés ou groupements socio-culturo-religieux de l’île.   
Il aura fallu donc, en ce mois décembre, la disparition de l’icône de la lutte anti-apartheid, Nelson Mandela, pour que l’on soit ramené à l’essentiel – la véritable grandeur se reconnaît à sa capacité de pardonner à la manière de Mandela qui, libéré de la prison de ses bourreaux, a réconcilié tout un pays à l’art du vivre-ensemble. Et cela dans la plus grande discrétion, sans le fla-fla et le tam-tam que d’aucuns condamnent du bout des lèvres, et tombent dans ce travers le premier moment venu.
Leçon de discrétion, mais aussi leçon d’humilité car dans le discours de cet Africain qui a fait la leçon au monde, aucune propension à se bomber le torse. «Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.»(Nelson Mandela, «Un long chemin vers la liberté», p. 645)

L’année 2013 n’aura pas été exempte de son lot de drames (l’accident à Sorèze, les inondations meurtrières à Port-Louis, etc), de grèves de la faim - toutes pour de bonnes causes mais ne donnant pas toujours les résultats escomptés -, de passe-droits, de pédophilie Et de contradictions - avec, d’une part, un retour aux rencontres de foot «communales» à la faveur d’unSports Actvivement dénoncé par Week-End, et, d’autre part, une t

décembre 29, 2013

Le 18 juin, Yatin Varma soumet sa démission en tant que ministre de la Justice. En pleine tourmente dans la VarmaGate, l’Attorney General n’avait plus le choix. Confronté à une opinion publique hostile, lâché par le gouvernement, Yatin Varma a été contraint de quitter son fauteuil. Sixième ministre à démissionner depuis 1979. Pourtant, l’homme était promis à un brillant avenir politique.

Le 18 juin, Yatin Varma soumet sa démission en tant que ministre de la Justice. En pleine tourmente dans la VarmaGate, l’Attorney General n’avait plus le choix. Confronté à une opinion publique hostile, lâché par le gouvernement, Yatin Varma a été contraint de quitter son fauteuil. Sixième ministre à démissionner depuis 1979. Pourtant, l’homme était promis à un brillant avenir politique.

novembre 19, 2013

Répondant à une interpellation du député du MMM Kee Cheong Li Kwong Wing ce matin à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a indiqué que China Town  – théâtre du récent meurtre d’un ressortissant chinois – sera dotée de davantage de caméras de surveillance.

Répondant à une interpellation du député du MMM Kee Cheong Li Kwong Wing ce matin à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a indiqué que China Town  – théâtre du récent meurtre d’un ressortissant chinois – sera dotée de davantage de caméras de surveillance.