- Publicité -

Alerte météo

— Qu’est-ce que tu penses de la dernière trouvaille de la météo ?

- Publicité -

— Elle a trouvé une manière pour faire tomber les pluies et remplir les réservoirs ?

— Non, elle inventé une nouvelle alerte.

— Une nouvelle alerte ? Qu’est-ce que c’est que ça ?

— C’est le nouveau mot pour avertissements ou bulletins. Tu sais, les avertissements ou

les cyclone warning que le speaker lit en quatre langues à la MBC, juste avant la liste des centres de refuge.

— Tout le monde connaît ça. Il est parfois arrivé que le warning soit émis quand le cyclone est déjà en train de passer près de Maurice.

— Une fois on a eu un warning class 4 quand le cyclone avait fini de passer sur Maurice.

— Ça, c’était à l’époque où le radar ne fonctionnait pas.

— Tu parles du radar de Pravind ?

— Non, je te parle du radar de la météo ! Dis-moi une affaire : tu ne peux pas avoir une conversation sans citer le nom de Pravind ?

— C’est pas de ma faute s’il passe son temps à faire des déclarations n’importe.

— Ayo, tu ne peux pas le laisser un peu tranquille. Qu’est-ce que tu lui reproches encore ?

— Tu n’as pas entendu sa dernière perle ?

— Non. Dis-moi un coup ce qu’il a dit qui te scandalise comme ça !

— Dans son message à la nation pour la nouvelle année, il a dit qu’il règne un « fell-good factor » dans le pays.

— Il a dit ça ?!

— Non seulement il l’a dit, mais il l’a répété ! Tu sens un feel-good factor dans le pays toi avec des centaines de milliers de Mauriciens qui doivent se lever de bonne heure le matin pour ramasser un peu d’eau, quand le robinet coule…

— Écoute ce sont ses…

—… ou ces centaines de milliers d’autres Mauriciens qui doivent faire la queue pour attendre les camions-citernes…

— Attends un coup !

— Non, attends toi ! Tu crois que les familles qui vivent dans des abris de fortune et à qui on a promis, depuis 2019, d’avoir une des 12 000 maisons qui devaient être construites mais qui ne l’ont pas été ont un sentiment de feel-good factor ?

— Je suis d’accord avec toi, mais laisse-moi te dire une affaire. Je sais comment ça se passe. Ce sont les conseillers de Pravind qui ont écrit ça dans son message.

— Et alors, il lit tout ce qu’on lui écrit ou qu’on lui dit de dire, sans réfléchir, sans comprendre ? Si c’est comme ça, il est une marionnette, un vrai Pino…

— Tu as raison, il n’aurait pas dû dire cette phrase-là…

— Tu vois comme toi-même tu es gênée par le dernier kozé n’importe de ton Pravind.

— D’abord, ce n’est pas mon Pravind. Ok ? Maintenant, est-ce qu’on peut peut changer de conversation et revenir au nouvel avertissement de la météo qui t’énerve.

— Ça ne m’énerve pas, ça me fait plutôt rire.

— Pourquoi ?

— Comme je t’ai dit : avant on avait les cyclone warning, puis on a eu les avertissements de grosses pluies. Ces avertissements qui font fermer les écoles et les bureaux du gouvernement lâcher à midi les fonctionnaires, alors que les employés du secteur privé continuent à travailler. Il faudrait demander à ces derniers s’ils ont le sentiment de feel-good factor.

— Ayo, mais tu vas aller même avec cette phrase malheureuse de Pravind ?!

— Malheureuse ? Moi je dirai plutôt insultante pour une grande quantité de Mauriciens. Parce que tu le sais peut-être pas, mais il y deux catégories de Mauriciens à Maurice maintenant : ceux qui sont avec le pouvoir et les autres. Et crois-moi, ces derniers, qui sont les plus nombreux, ne ressentent certainement pas le feel-good factor de ton Pravind !

— Ayo, arrête avec ça s’il te plaît. Alors, ce nouvel avertissement de la météo ?

— On a maintenant une alerte la veille des pluies.

— La veille des pluies… je ne comprends pas.

— Moi aussi, mais c’est comme ça. La météo va tirer un avertissement la veille des grosses pluies pour que les gens passent la nuit à veiller la pluie. Si elles arrivent.

— Pourquoi tu dis ça ?

— Tu ne sais que les prévisions de la météo ne se réalisent pas toujours ? Parfois, quand on t’annonce la pluie, il fait soleil et quand on te prédit une journée ensoleillée, il tombe un déluge.

— Tu sais, on dit que la météo n’est pas une science exacte.

— On l’a bien vu ici, avec les inondations à Port-Louis… Je connais des gens qui disent qu’il faut faire le contraire des prévisions, et c’est souvent vrai.

— Écoute…

— Non, toi écoute-moi ! Jusqu’à maintenant à Maurice, on avait lavey Nwel, lavey lane, lavey mariaz, lavey eour eleksion et surtout la veillée mortuaire ! Maintenant, on a un warning lavey gro lapli ! C’est du grand n’importe quoi ! Pour être complet dans le ridicule, la météo devrait ajouter une autre alerte !

— Quelle alerte ?

— Le warning du lendemain des grosses pluies !

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour