Photo illustration

Maurice pleure un de ses plus beaux lagons et un de ses plus beaux îlots. Malgré la grosse mobilisation citoyenne et les démarches des autorités locales et internationales, le mal est déjà fait. Le Wakashio meurtri et telle une plaie grande ouverte, il déverse une grande quantité d’huile lourde dans le lagon, tandis que la faune et la flore se meurent lentement, étouffées sous la marée noire. Un désastre écologique sans précédent qui va au-delà de la région sud du pays. Les experts parlent d’ores et déjà de répercussions étalées sur une dizaine d’années, de niveau de mortalité énorme des espèces vivantes de la région dont les hippocampes, ces petits chevaux de mer qui y ont élu domicile. Seuls le temps et le vent pourraient aider à épargner les sites les plus fragiles, jusqu’à l’heure pas encore touchés. Mais, réalistes, ils se préparent au pire.

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal), Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), LM/WK/SCP – Abonnement mensuel (paiement via Paypal), LM/WK/SCP – Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), et LM/WK/SCP -Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In