- Publicité -

Le ridicule ne tue pas

Certains vont dire que je tire sur l’ambulance, que je m’acharne sur les partis d’opposition. Mais comment faire autrement quand on assiste au délitement de ces partis qui, par ailleurs, affirment qu’ils sont prêts à faire tomber le MSM et ses alliés, et à gouverner ?

- Publicité -

Depuis des semaines, pour ne pas dire des mois, l’Entente de l’Espoir et le PTr — qui en fait partie sans l’être tout à fait — disent vouloir organiser une grande manifestation pour montrer la colère des Mauriciens contre le gouvernement. Mais voilà, même s’ils sont dans une entente, ils n’arrivent pas à s’entendre sur une date pour organiser la manifestation. Pendant qu’ils tergiversaient, Bruneau Laurette a eu le temps d’en organiser une pour les mêmes raisons que l’Entente — et le PTr — en y ajoutant le volet affaire Kistnen. Une partie de l’Entente — MMM, PMSD et RM — boude la manifestation de Laurette. Le PTr décide d’y participer avec son leader et quelques-uns des membres de son BP.

Entre-temps, l’Entente de l’Espoir — cette fois sans le PTr — a décidé d’organiser un grand meeting dans la circonscription Numéro 6 et commence à battre le rappel de ses troupes. En même temps, le PTr décide de tenir le même jour et sur le même thème un meeting-manifestation dans le circonscription Numéro 8. Deux meetings sur le même sujet, le même jour, dans deux endroits opposés de l’île : y a-t-il meilleur moyen de montrer la division qui règne au sein de l’opposition et que le MSM ne rate pas une occasion de souligner, avec raison ?

Est-ce qu’après des semaines de réunions de préparation, les dirigeants de l’Entente de l’Espoir — toujours sans PTr — se sont enfin rendu compte du ridicule de la situation, de ce qu’elle dit en termes de faiblesse, d’incohérence et d’oppositions au sien de l’opposition ? Toujours est-il qu’après avoir annoncé les préparatifs du meeting au Numéro 6 pas plus tard que samedi dernier, trois jours après, l’Entente l’a… annulée. Tout simplement. En annulant également la tournée des circonscriptions qui devait suivre.

Si pour la manifestation organisée par Bruneau Laurette la direction de l’Entente avait non seulement boudé, mais n’avait pas aussi demandé à ses partisans d’y assister, cela n’a pas été le cas pour le meeting du PTr à St-Pierre. Des dirigeants de l’Entente ont même laissé entendre que leurs partisans pouvaient y assister. Est-ce que cette annulation était une manière de pousser les partisans des partis de l’Entente à aller grossir l’assistance rouge à St-Pierre ? En tout cas, la raison donnée pour justifier l’annulation a de quoi laisser… perplexe, comme aurait pu le dire Navin Ramgoolam.

J’ai lu dans Le Défi de mercredi cette déclaration d’un dirigeant de l’Entente non cité pour justifier l’annulation : « Initialement, l’Entente de l’Espoir avait choisi deux lieux à Goodlands, mais les autorités ont créé des difficultés. Ainsi, le congrès aura lieu un autre jour. » Franchement, est-ce que c’est la toute première fois que la police fait des “difficultés” quand les partis de l’opposition veulent organiser une manifestation contre le gouvernement ? Est-ce qu’en dehors des deux endroits choisis par l’Entente, il n’existe aucun lieu dans la circonscription Numéro 6 pour accueillir une manifestation politique ? Heureusement que le ridicule ne tue pas ! Je me suis trompé dimanche dernier en écrivant que l’espoir de l’Entente allait finir entre deux roches. En fait, il est en train de finir comprimé par les griffes du PTr bien décidé à devenir la locomotive de toute alliance, avec son leader comme chef de gare !

*
Canal Plus Maurice — la chaîne du foot — a fait publier un communiqué pour expliquer qu’elle se trouve dans l’impossibilité de diffuser les matches de la Coupe du monde. Le fait brutal est que la MBC, petite station régionale, a réussi là où Canal Plus Maurice — qui fait partie d’un conglomérat international — a échoué : obtenir des droits pour la diffusion des matches du Mondial. Au lieu d’assumer sa cuisante défaite, sur son terrain, et de faire preuve de fair-play, Canal Plus Maurice essaye de se faire passer pour une victime auprès de ses abonnés mécontents en montrant du doigt la MBC, coupable de refuser de partager les droits en diffusant les matches sur Canal Sat. Décidément, le ridicule ne tue pas ! Au lieu de chercher un bouc émissaire pour tenter de justifier son échec, Canal Plus Maurice devrait plutôt présenter ses excuses à ses abonnés et réduire de leur abonnement une somme pour les matches de la Coupe du monde qu’il est incapable de diffuser parce qu’il ne possède pas les droits. Dire que dans cette histoire de négociation commerciale, Canal Plus Maurice a taclé la MBC: c’est ajouter de la mauvaise foi au ridicule.

Jean-Claude Antoine

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour