Rodrigues

Avec l’alerte de classe I à Rodrigues depuis hier avant même que la perturbation tropicale ne soit baptisée Calvinia, des risques de rafales de 110 km/h dans la soirée

La station de Vacoas sur le qui-vive au sujet de l’évolution du temps à Maurice pour les deux derniers jours de 2019

En cette fin d’année, un phénomène des plus rares est intervenu. Depuis hier 16h, Rodrigues est passée en classe I alors que la perturbation tropicale, suivie de près depuis plus de 48 heures par les services de météo des différents pays, n’avait pas encore été baptisée du nom prévu de Calvinia. Toutefois, du côté de la station de Vacoas, l’on souligne que ce recours à l’avertissement de classe I se justifie par des risques de rafales de 110 kilomètres par heure devant se faire sentir à Rodrigues dans la soirée. A Maurice, c’est le suspense, qui est de mise avec des risques d’un scénario pluvieux pour la transition de 2019 à 2020. Les services météo suivent de près l’évolution de la perturbation tropicale, qui semble avoir connu une certaine accélération, avec le phénomène probablement à son point le plus rapproché dès demain au lieu de mardi. Mais les véritables craintes sont entretenues par ceux qui prévoient des soirées en plein air pour le réveillon du 31 décembre pour accueillir la nouvelle année.

Dans l’immédiat, la perturbation tropicale semble davantage représenter une menace pour Rodrigues. Au moment de passer en avertissement de classe I, soit vers les 16 heures, elle était centrée  à quelque 580 kilomètres au nord-nord-ouest de Rodrigues, soit en latitude 15,0 degrés sud et longitude 61,0 degrés est.  Se déplaçant à une vitesse moyenne de 15 km/h, elle emprunte une la direction du Sud-Sd-Est avec des risques accrus de se rapprocher de l’île.

Tout infléchissement de la trajectoire vers le Sud-Est devra accentuer le danger pour Rodrigues, d’autant plus que dans la journée d’aujourd’hui, les indications sont que la perturbation tropicale devra se transformer en une tempête tropicale modérée ce dimanche. Depuis la genèse de cette formation, elle évolue dans un environnement extrêmement favorable, fait-on comprendre à la station de météo de Vacoas. En raison de sa proximité de Rodrigues et son intensité prévue, des rafales dépassant les 110 km/h et des fortes pluies pourraient être ressenties sur l’île dans la soirée.

Face à ces risques, la compagnie aérienne nationale Air Mauritius a pris la décision dès hier après-midi de procéder à une reprogrammation de la desserte Maurice/Rodrigues. Les trois départs pour Rodrigues de ce dimanche ont été avancés, soit le vol de Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, qui décolle d’habitude à 7h, est déjà parti depuis 4h15. Les deux autres départs sont annoncés à 7h et 12h45 respectivement. Le vols retours de Rodrigues se feront avec en avance sur les horaires normaux, soit à 6h20 au lieu de 9h05, 9h05 au lieu de 13h25 et 14h50 au lieu de 15h10, avec l’éventualité que l’aéroport régional de Plaine-Corail soit fermé à toute opération en raison de la détérioration du temps à partir de cet après-midi.

Toutefois, l’alerte de classe I à partir de 16 h pris la population à Rodrigues un peu par surprise. “Pa ti attan ki pou gagn klas I dan Rodrigues avan mem ki konne nom siklonn là. Certes, depuis le matin, le temps était couvert et y a eu de la pluie. Mais l’avertissement de classe I dans l’après-midi n’a pas facilité la tâche des Rodrigais, surtout les membres de la communauté des gens de la mer, qui doivent se protéger en amarrant leurs pirogues en lieux sûrs à terre avant qu’il fasse nuit”, grogne-t-on du côté de Rodrigues.

Peur de ma vie à bord de l’avion

Mais ceux qui ont eu le premier choc sont les passagers qui rentraient dans l’île à bord du courrier d’Air Mauritius qui devait atterrir à l’aéroport de Plaine-Corail en début d’après-midi. “En raison d’un problème de visibilité avec la dégradation du temps, l’avion avait rencontré des difficultés pour engager les procédures d’atterrissage. Finalement, l’avion a atterri avec une heure de retard même si à un certain moment, le commandant de bord avait envisagé de brûler cette étape en rebroussant chemin sur Maurice. Je dois dire que j’ai eu la peur de ma vie à bord de l’avion. Nous avons été secoués par des turbulences. D’autres passagers pleuraient ou encore priaient pour que tout puisse se passer bien. Finalement, après des tentatives et profitant d’une accalmie, le personnel navigant a complété ce voyage”, raconte un des passagers encore sous le choc.

Pour ce qui est des conséquences de la présence de la perturbation tropicale sur Maurice, des données plus précises pourraient être disponibles dès ce matin. Toutefois, de par les mouvements relevés hier, les deux derniers jours de 2019, soit demain et mardi, pourraient subir une nette détérioration du temps alors qu’initialement l’on craignait le pire pour le 31 et le 1er janvier, avec la pluie au rendez-vous.

A 16h, la perturbation tropicale évoluait à quelque 670 kilomètres au nord-est de Maurice en se déplaçant dans une direction du sud-sud-est à environ 15 km/h. Toutefois, un changement de trajectoire vers le Sud ou le Sud-Ouest à partir d’aujourd’hui pourrait constituer un danger pour Maurice. Entre-temps, des bandes nuageuses externes associées à la perturbation tropicale influencent le temps local, qui restera nuageux aujourd’hui avec des averses éparses. Les averses seront modérées par moments, occasionnant ainsi des accumulations d’eau temporaires dans certaines régions.

Le vent soufflera de l’est-sud-est à environ 25 km/h avec des rafales pouvant atteindre 60 km/h aux endroits exposés. Le vent devra se renforcer davantage aujourd’hui avec une mer forte au-delà des récifs. Les sorties en haute mer sont déconseillées.