Photo d'illustration

C’est la belle histoire de la semaine. Ilawan Le Dantec Gaussen, une jeune fille âgée de 16 ans, n’est pas passée loin d’un drame dimanche dernier près de la falaise de Flic-en-Flac. Sans l’intervention de cette Française, née aux Philippines et formée au sauvetage au Kenya, une petite partie de pêche aurait pu tourner au drame pour un quadragénaire qui s’est retrouvé en difficulté dans les grosses vagues et pris dans son propre filet.

Les faits se sont produits dimanche dernier vers 11h. La mer à Flic-en-Flac était très agitée, surtout du côté de la falaise. Un pêcheur qui s’est sans doute fait surprendre par une vague ou qui aurait glissé s’est vite retrouvé en difficulté. Ilawan Le Dantec Gaussen, qui rentrait d’une baignade avec sa mère Kristina, s’aperçoit que l’homme qu’elle avait vu sur un rocher n’y était plus. Et était visiblement en difficulté face aux grosses vagues qui s’abattaient sur les rochers. Par réflexe et par instinct, sans hésiter une seule seconde, elle se jette à l’eau pour le sauver.

Elle qui entreprend sa forme 5 au Westcoast International Secondary School (WISS) nous fait son récit: «Au retour de la baignade, ma mère et moi sommes aperçues que le pêcheur que nous avions vu sur un rocher n’y était plus. Je suis allée voir et c’est là que j’ai constaté qu’il était en difficulté. Cela s’est produit à environ 10m des rochers», dit-elle. Face à l’homme en détresse, elle n’a pas pensé au danger qu’elle-même encourait. La jeune fille formée en secourisme dès l’âge de 14 ans au Kenya où travaillaient ses parents savait exactement quoi faire. «J’ai été bien entraînée», dit-elle.

Gardant son sang-froid et faisant preuve d’une grande maîtrise, elle tentera de maintenir l’homme hors de l’eau, tandis qu’il est pris dans son propre filet. «Je n’ai pas paniqué et j’ai demandé à cet homme de ne pas s’agripper à moi. Je connaissais l’endroit et je savais comment le sortir. En fait, il s’était emmêlé dans son filet. Et moi, à un moment donné, j’avais moi-même le filet autour du cou», relate-t-elle.

Sa mère, témoin du drame qui se déroulait, est venue l’assister pour extirper le pêcheur de cette fâcheuse position et le remonter vers la terre ferme, au grand soulagement de ce dernier dont l’état n’a pas requis de transport vers l’hôpital. Après cette intervention, Ilawan Le Dantec Gaussen, est consciente que sa présence sur les lieux a pu sauver une vie. Le pêcheur du dimanche n’est pas revenu sur les lieux depuis, sans doute encore traumatisé. Par ailleurs, selon les habitants, il y a déjà eu un noyé au même endroit.

Isabelle Marechal