L’équipe administrative du MTC autour de son nouveau président Jean-Michel Giraud, élu il y a deux semaines. Absent de la photo, Rajkamal Taposeea, ancien président et qui reste administrateur du club

L e Mauritius Turf Club Sport And Leisure Ltd (MTCSL) a publié les Directions For Racing et autres documents qui lui ont été soumis par la Gambling Regulatority Authority (GRA) qui lui avait donné la nouvelle date butoir du 17 mars, pour les mettre sur son site web. Cependant, MTCSL a aussi émis un communiqué qui démontre que s’il juge que certaines directives ou autres règles sont contraires aux intérêts des courses, le dernier mot reviendrait à nouveau conseil d’administration qui sera mis en place incessamment.

Pour revenir à ce commu- niqué, on a surtout retenu que « Le nouveau conseil d’administration du MTC a clairement indiqué à la GRA qu’étant donné que ces conditions affecteront enfait le MTCSL, il appartiendra au conseil nouvellement constitué du MTCSL de prendre les décisions qu’il jugera appropriées lorsqu’il sera pleinement constitué et opérationnel. » On peut aussi lire plus loin dans ce même communiqué que « Le MTC réitère que, bien qu’il soit tenu de se conformer aux instructions de la GRA en vertu des larges pouvoirs accordés à la GRA en vertu de la loi, il continuera à veiller à ce que l’entité qui organise les courses de chevaux à Maurice respecte les conditions attachées à son affiliation à la Fédération Internationale et il doit, chaque fois qu’il le juge raisonnable de le faire, attirer l’attention de la GRA sur toute incongruité et/ou impraticabilité rendant l’application de toute directive. »

Pour revenir à la lettre de laGRAdu13marsdernier, l’instance régulatrice avait insisté sur le fait que MTCSL ne pouvait pas venir dire qu’il ne pouvait publier les docu- ments tant qu’il n’avait pas obtenu sa licence. Il lui avait aussi reproché de ne s’être pas une nouvelle fois conformé à la date limite qui lui avait été imposée. Si MTCSL a pris la décision d’agréer à la demande de la GRA, on trouve que MTCSL, avec son board de directeurs qui sera incessamment constitué, n’est toujours pas prêtàse fairemarcher sur les pieds même si « Le nouveau conseil d’administration du MTC et son entité détenue à 100 %, le MTCSL, réitèrent leur souhait sincère de travailler main dans la main avec le régulateur, la GRA, afin d’atteindre l’intégrité et la transparence à tous les niveaux de l’industrie ».

Ainsi, deux femmes déjà sélectionnées feront partie du conseil d’administration. De plus, le MTC a prévu vendredi, demain, à 10h au siège de MTCSL d’éclairer un peu plus sur la situation actuelle etledébutdes activitéshippiques. Il devrait aussi avoir une rencontre entre la GRA et MTCSL une fois que son board des directeurs sera constitué.