Le président du FFC, Joy Beeharry (à g.), aux côtés de ses deux assesseurs, Me Ardash Ramkissoon et Pamela Somanah-Ramsamy, mardi à la MFA

– Au même moment débutaient les travaux du FFC, en attendant la convocation incessante du SG démissionnaire, Didier Pragrassa et celle du président de la MFA, Samir Sobha

– Barlen Sengayen, qui a pris ses distances de la MFA le 13 août, convoqué jeudi matin, au poste de police de Rose-Hill

Des membres du Scene Of Crime Officers (SOCO) se sont rendus, mardi, à la Mauritius Football Association (MFA), dans le cadre de l’enquête de voyeurisme allégué dans les toilettes des dames, à Trianon. Selon nos informations, les officiers du SOCO sont arrivés pratiquement au même moment que s’enclenchaient les travaux du Fact-Finding Committee mis en place par la MFA, repoussant ainsi le début des auditions d’une heure ! Quatre personnes ont déposé et il nous revient que le président de la MFA, Samir Sobha, aussi bien que le secrétaire-général démissionnaire, Didier Pragassa, le seront incessamment. A noter que le membre démissionnaire du Managing Committee de la MFA, Barlen Sengayen, a été, lui, convoqué en présence de son homme de loi, Veda Baloomoody, pour s’expliquer, jeudi matin au poste de police de Rose-Hill, suivant son départ de l’association.

Le Commissaire de police par intérim, Anil Kumar Dip, a, il y a une semaine, donné la garantie que « Mwa mem mo pe swiv sa personelman e dan le zour a venir zot mem pou trouv rezilta ki pe vini. » Même si des arrestations promises se font attendre, on peut toutefois avancer que l’enquête suit, elle, son cours. Nous avons ainsi appris qu’une équipe du SOCO, comprenant un dessinateur et un photographe, était à la Football House, à Trianon, mardi. Une descente des lieux au cours de laquelle les officiers de ce département ont procédé à une reconstitution des faits en présence de la préposée qui a alerté la police le 10 août par le biais d’une déposition au poste de police de Rose-Hill.

Il est bon de préciser que cette dernière avait rapporté, le 31 juillet, à l’assistant secrétaire général de la MFA, Nazeer Bowud, la découverte d’un téléphone caché dans un panier bleu dans les toilettes des dames et ce, “on video recording mode”. Elle avait même rédigé une “complaint” comme demandé par Nazeer Bowud — selon sa déposition — pour les besoins d’une enquête interne. Mais elle s’est finalement tournée vers la police, 10 jours plus tard, étant donné que “…so far nothing has been done…”

4 personnes entendues par le FFC

Hormis cette préposée, une autre employée affectée, elle, au service de nettoyage, a aussi été approchée dans le cadre de cet exercice de reconstitution des faits. Cette dernière avait, rappelons-le, relaté, avec moult détails, certaines circonstances entourant cette affaire de voyeurisme allégué dans les toilettes à la MFA. Cela, dans une correspondance adressée à la MFA, le 4 août.    

Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette descente du SOCO a coïncidé, mardi matin, avec le début des auditions du Fact-Finding Committee. Un comité présidé par l’avocat Joy Beeharry avec, pour assesseurs, Me Adarsh Ramkissoon, et Pamela SomanahRamsamy, et pour secrétaire, Me Bashika Gansam. Selon les informations disponibles, nous avons appris que cette première audition a duré pendant toute la journée de mardi. Quatre personnes auraient été appelées à déposer. Parmi, on retrouverait la préposée de la MFA et celle affectée au service de nettoyage, mais aussi Nazeer Bowud, secrétaire général par intérim. Ce dernier aurait, dit-on, déjà été convoqué à s’expliquer au poste de police de Rose-Hill, suivant la déposition de la préposée le 10 août.   

Qui après Barlen Sengayen ?

D’autres sessions de travail du FFC sont prévues à la Football House, cette semaine. Il nous revient même que le secrétaire-général démissionnaire, Didier Pragassa, aussi bien que le président de la MFA, Samir Sobha, seront incessamment convoqués devant le FFC. Rappelons que Didier Pragassa avait soumis sa démission après l’éclatement de cette affaire. Pour des raisons de santé, selon Samir Sobha et ce, dans une déclaration de presse sélective. Toutefois, pas dans le communiqué officiel de la MFA en date du 10 août 2021 !

D’autre part, nous avons appris que le membre démissionnaire du Managing Committee de la MFA, Barlen Sengayen, a été convoqué, jeudi matin, au poste de police de Rose-Hill. Selon des informations qui nous sont parvenues des Casernes Centrales, cette convocation fait suite à la démission de Barlen Sengayen le 13 août dans le sillage de cette affaire de voyeurisme allegué. La police voulait surtout connaître les raisons précis de son départ de la MFA dans le cadre de cette enquête et trois jours seulement après l’éclatement de cette affaire. Car, ajoute-t-on, rien ne sera laissé au hasard, afin de faire toute la lumière sur cette sombre affaire. Comme en témoigne d’ailleurs la détermination afichée par Anil Kumar Dip lors de son récent pointe de presse.

Ce qu’il faut maintenant se demander c’est si Vinod Busviah, autre membre démissionnaire de la MFA, sera aussi convoqué à s’expliquer, où c’est déjà fait. Il serait aussi bon de savoir si Samir Sobha a été, lui, convoqué par la police dans le cadre de cette affaire voyeurisme allégué. Lui qui a pourtant donné certaines informations interpellantes lors d’une récente interview sur une radio privée. Affaire à suivre…