En marge de la prochaine comparution du ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, Me Rama Valayden s’est exprimé en conférence de presse ce mardi, 5 janvier, sur l’avancement de l’enquête sur l’affaire Kistnen. A cet effet, quatre lettres ont été envoyées par les avocats à différents partis, à savoir l’ICAC, au Speaker de l’Assemblée nationale, au Commissaire de police et à Huawei.

Auprès de l’ICAC, les avocats souhaitent savoir où en est l’enquête concernant la déclaration de l’épouse de Soopramanien Kistnen, déposée le 8 décembre dernier.

Du Speaker de l’Assemblée nationale, le panel d’avocats s’attend à ce qu’il rende publique la liste complète de tous les Constituency Clerks.

En ce qu’il s’agit de l’emploi fictif de l’épouse de Soopramanien Kistnen comme constituency clerk, alors que la magistrate de la Cour de District de Moka avait réclamé à la police de s’en occuper, “rien n’a été fait”, selon Rama Valayden. De ce fait, une lettre a été envoyée au Commissaire de police. « Nous attendions qu’une déclaration soit prise du ministre concerné », a soutenu l’homme de loi.

De plus, une lettre a été adressée le 31 décembre dernier à Huawei pour q’une expertise soit faite sur les images des caméras du projet Safe City, qui se situent à La Louise. Une réponse est attendue de leur part.

D’autre part, Rama Valayden a réitéré sa demande pour que la police instaure un Public Reward afin d’inciter le public à venir de l’avant avec des informations concernant les enquêtes en cours. « Dimounn pe fer nou konfians pou al pli lwin », a déclaré l’un des avocats de la famille Kistnen.