Les débats sur l’accusation provisoire de « Public official using office for gratification » logée contre l’ex-Commissaire de police, Mario Nobin, ont une nouvelle fois été entendus au tribunal de Port-Louis, ce lundi, 8 février. La motion logée par l’ex-CP, afin que cette charge soit rayée, n’a toutefois pas abouti. L’affaire sera une nouvelle fois entendue le 17 février.

En cour ce lundi, la défense de Mario Nobin aurait objecté qu’un des témoins, l’inspecteur Kemraj Seebaruth du CCID, lise un document qui serait en rapport à l’enquête sur l’affaire Mike Brasse. Me Narghis Bundhun, avocate de Mario Nobin, a questionné l’origine du rapport en question.

Pour rappel, il est reproché à l’ex-Commissaire des prisons d’avoir octroyé un passeport au trafiquant de drogue, Mike Brasse, au temps où il officiait comme Commissaire de police.

Le 29 décembre, en Cour intermédiaire, Mario Nobin avait obtenu la liberté conditionnelle en fournissant une caution de Rs 75 000 et en signant une reconnaissance de dettes de Rs 2 millions.