Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, a commenté en conférence de presse ce samedi 5 décembre, le meurtre allégué de l’activiste du MSM, Kistnen Soopramanien. « Étant donné que la police avait d’abord conclut au suicide alors que c’était évident que ce n’était pas le cas », Paul Bérenger estime que « ce n’est pas à la police d’enquêter sur la police ».

Pour le leader des mauves, « l’ICAC n’a d’ailleurs plus aucune crédibilité pour faire la lumière sur cette affaire ». Il est d’avis que désormais, « c’est toute la crédibilité de la police qui est remise en question ».

Au vu des développements survenus depuis le début de la semaine, notamment le déballage en règle de Koomadha Sawmynaden, frère du ministre, Yogida Sawmynaden et la « relation complice » entre Soopramanien Kistnen et l’élu MSM de la circonscription No 8 (Moka/Quartier Militaire), Paul Bérenger affirme que « le ministre concerné doit démissionner »

« C’est dégoûtant et indécent que ce dernier siège au Conseil des ministres avec tous les doutes autour de cette affaire », a déclaré Paul Bérenger.

Revenant sur les travaux parlementaires, Paul Bérenger dénonce « de plus en plus d’abus de la part du Speaker de l’Assemblée et du Premier ministre ». « Le Speaker n’aurait pas ce comportement si le PM ne le soutirait pas. Ils sont tous les deux coupables », dit-il.

A lire également :

POLITIQUE | Sun Trust business : La connexion Sawmynaden/Kistnen en vedette à l’Hôtel du GM