Le Chief Executive du Central Procurement Board, Kreetykant Dosieah, est sous le coup d’une arrestation depuis hier après-midi, les enquêteurs de Independent Commission Against Corruption (ICAC) le soupçonne d’avoir perçu des pots-de-vin dans l’affaire Saint-Louis.

Kreetykant Dosieah a été relâché sur parole après quatre heures d’interrogatoire au Réduit Triangle. Il devra à nouveau se présenter à l’ICAC ce mardi, après quoi il sera conduit en justice pour son inculpation provisoire.

Le Chief Executive du CPB est ainsi soupçonné de faire partie du réseau d’Alain Hao Thyn Voon, avec des fuites d’informations sur les spécifications et les détails de nature confidentielle des appels d’offres des autres soumissionnaires.

Assisté de son avocat, Me Raj Pentiah, Kreetykant Dosieah nie avoir été en contact avec PAD & Co Ltd en ce qui concerne le contrat de Saint-Louis. Il a d’ailleurs invité les enquêteurs à examiner son compte bancaire.

L’ICAC a déjà perquisitionné son bureau ainsi que son domicile, où du matériel informatique a été saisi par les enquêteurs, qui tenteront d’en décrypter les informations, même si des données ont entre-temps pu être effacées.

Retrouvez plus de détails dans l’édition du Mauricien du 28 septembre.