En conférence de presse, ce lundi 24 mai, le chef de file du Parti travailliste (PTr), Arvin Boolell, est revenu les projets de développement à Agaléga. Il demande à ce que tous les documents concernant Agaléga soient rendus publics.

À la dernière séance parlementaire, Pravind Jugnauth avait argué que le port et l’aéroport de l’archipel devraient permettre à des avions et vaisseaux militaires d’accoster. « It will be for us to give authorisation or not », a-t-il soutenu. À cet effet, Arvin Boolell souhaite savoir si l’archipel est oui ou non un territoire géo-politique ou une base militaire.

« Nous sommes pour le développement oui, mais qu’il soit soutenu. Il ne faut pas amener le pays dans un jeu géopolitique sans connaître les conséquences », a fait comprendre le député des rouges.

Il demande ainsi au Premier ministre de révéler si un Memorandum of Understanding (MoU) a été signé le 11 mars 2015 lorsque Sir Aneerood Jugnauth était chef du gouvernement.

Pour la transparence et l’intégrité territoriale, le PM ne « peut fuir devant ses responsabilités », ajoute Arvin Boolell.

Sur la situation Covid à Maurice, Arvin Boolell estime que le gouvernement fait fausse route concernant la vaccination. Il cite en comparaison les Seychelles où il y a eu une résurgence de la pandémie. « Le GM a donné le mauvais exemple en créant une situation qui a rendu le peuple perplexe », soutient le chef de file du PTr.

Quant à Eshan Juman, qui a refusé d’être interrogé par le Central CID ce lundi dans le cadre d’un rassemblement tenue à Port-Louis en soutien à la Palestine le 16 mai dernier, indique qu’il n’a « rien à se reprocher ».

« En tant que parlementaires, nous avons demandé au Commissaire de Police d’arrêter de faire de la politique deux poids de mesures », dit-il.

Par ailleurs, Eshan Juman a demandé à la police de revoir ses priorités. « Est-ce que c’est priorité de la police de monopoliser toute la presse pour cette affaire? Au lieu de se concentrer à d’autres affaires plus importantes », s’interroge le député.