« Ce cas m’a rendu plus impatiente d’amener le Children’s Bill au parlement », a déclaré la ministre de l’Égalité des genres, Kalpana Koonjoo-Shah, ce samedi 4 juillet, en revenant sur les agressions sexuelles de fillettes de 3 ans et 9 ans.

La ministre soutient que le projet de loi se trouve en ce moment au State Law Office.

« Il y aura des amendements et mesures très fortes prévus afin de partager la responsabilité des enfants entre l’Etat et les parents », dit-elle. Toutefois, aucune date précise n’a été divulguée quant à une première lecture au sein de l’hémicycle.

Revenant sur l’agression sexuelle des fillettes de Cité Anoska, la ministre a affirmé que « cela me déchire le coeur ». Elle souligne également que la responsabilité parentale est également à prendre en compte.

La ministre de l’Égalité des genres avance qu’un plan d’action au niveau national pour un encadrement et une aide spéciale est prévu pour ceux au bas de l’échelle.

Commentant un récent cas de violence domestique, que la ministre qualifie de « torture carrément », elle a profité pour annoncer que des amendements au Protection from Domestic Violence Act (PDVA) Perpetion Act.

La ministre Koonjoo-Shah a en outre voulu répondre à un commentaire du leader du Ptr sur les « insultes » proférées par les membres de la majorité à l’encontre d’une députée de l’opposition mardi au parlement. « Il est la dernière personne au monde à pouvoir me donner des leçons sur comment traiter les femmes », a lancé la ministre.