Le gouvernement mauricien va injecter Rs 12 milliards (soit 280 millions de dollars US) dans Air Mauritius par le biais d’un prêt afin d’assurer la stabilité à long terme de la compagnie, alors que le tourisme et le transport aérien international se reconstruisent après la pandémie de Covid-19.

En effet, Air Mauritius n’est plus sous administration après que le plan de sauvetage proposé aux créanciers a été accepté par une majorité de votes exprimés (100%) lors du Watershed meeting qui avait débuté, mardi, pour se terminer hier, jeudi 29 septembre.

Selon un communiqué, émis hier, Ken Arian, CEO d’Airports Holdings Limited, la société mère d’Air Mauritius, indique que « ce nouvel arrangement financier offre à Air Mauritius la stabilité nécessaire pour se reconstruire et jouer un rôle central dans les plans de développement économique et touristique du gouvernement ».

« Il s’agit d’un vote de confiance envers notre personnel ainsi que notre industrie touristique, une assurance pour l’avenir. Air Mauritius est une marque mondiale emblématique et continuera à assurer la connectivité des passagers et du fret court et long-courriers vers certains de nos marchés mondiaux les plus importants », a déclaré l’ancien conseiller du Premier ministre.

À savoir que des vols de passagers et de fret seront assurés entre Maurice et Paris, Londres, Johannesburg, Mumbai, Antananarivo et la Réunion, avec des services de correspondance disponibles dans le monde entier. D’ailleurs, des routes internationales supplémentaires seront ajoutées pour répondre à la demande dont des vols vers Hong Kong, Kuala Lumpur et Perth.

Dans le cadre de la nouvelle structure, la flotte de Air Mauritius a été consolidée, passant de 15 à 9 appareils, soit 4 – A350-900 et 2 – A330-900neo à large fuselage. Les trois avions restants sont des ATR72-500 pour desservir les lignes domestiques et régionales.