Photo d'illustration

Dans un communiqué daté de vendredi dernier 26 mars, les administrateurs Sattar Hajee Abdoula, FCA, et Arvindsingh K. Gokhool, FCCA, ont, au nom d’Air Mauritius Ltd, annoncé aux employés de MK que la formule actuelle de réduction du temps de travail et de rémunération restera en vigueur jusqu’au 30 juin 2021. Ils affirment que l’objectif est que chacun soit traité de manière équitable, et disent compter sur le soutien et la collaboration continus de tous les employés pour faire ce travail.

Sattar Hajee Abdoula et Arvindsingh Gokhool rappellent qu’en septembre 2020, la compagnie Air Mauritius n’avait d’autre choix que de demander à tous les salariés de réduire leur temps horaire de travail ou de partir en congé non payé. Il y a eu très peu d’exceptions à cela, affirment-ils.

Réduire la masse salariale pour survivre

Ils expliquent que ces mesures ont été prises en raison des activités considérablement réduites de la compagnie. Il était devenu nécessaire de réduire la masse salariale pour donner à l’entreprise une chance de survie.

« Au cours des six derniers mois, bien que des économies importantes aient été réalisées sur tous les fronts, la situation financière de MK continue de se détériorer. La pandémie Covid-19 a été implacable et a donné lieu à une situation totalement imprévisible et à des obstacles insurmontables pour l’industrie aéronautique et pour Air Mauritius, soutiennent-ils. La deuxième vague qui frappe actuellement à Maurice et les restrictions accrues sur les voyages aériens ont exigé que les activités de la société soient encore plus réduites. »

Dans ce contexte, ils plaident qu’Air Mauritius Ltd n’a d’autre choix que de prolonger l’application des horaires de travail et de la rémunération actuels pour tous les salariés jusqu’au 30 juin 2021. Pour cela, ils ont déjà obtenu l’autorisation auprès du ministère du Travail en vertu de l’article 32 (2) de la loi sur les droits des travailleurs.

Les administrateurs se disent conscients du stress et des difficultés causés par cette situation aux employés et à leurs familles, mais insistent que les alternatives sont cependant bien pires. Ils expliquent que cette décision a été prise pour éviter les redondances… cette fois. Pour la prochaine fois, les employés de MK sont prévenus, les redondances ne sont pas exclues !