« La priorité est de pouvoir enlever tout le fioul du bateau afin d’empêcher plus de fuite », a affirmé le directeur des Affaires maritimes, Alain Donat, lors d’un point de presse ce jeudi 6 août.

En effet, depuis ce matin, une brèche a été révélée sur le Wakashio, navire échoué sur les récifs de Pointe d’Esny depuis le 25 juillet. De l’huile se déverse également dans le lagon.

Le ministre de l’Environnement, Kavy Ramano, soutient que  « nous sommes en situation de crise depuis ce matin, nous attendons le rapport de la Salvage Team afin de connaître l’état du navire ». 

Interrogé sur les risques de « crack », le ministre indique que trois techniciens ont été envoyés sur le site ce matin et qu’un « assessment » des équipes à bord est attendu afin de connaître la marche à suivre.

Les autorités des pays voisins ont été contactées pour porter assistance aux autorités mauriciennes, précisent les membres de la cellule.

La compagnie locale Polyeco SA et toute l’équipe de la National Coast Guard se chargent des “booms” qui seront déployés afin de sécuriser la région contre le déversement des carburants dans le lagon.