(FILES) In this file photo taken on March 30, 2020 the logo of US online retail giant Amazon is seen at the distribution center in Staten Island as workers strike in demand that the facility be shut down and cleaned after one staffer tested positive for the coronavirus in New York. - A coalition of US labor unions on June 1, 2021 took renewed aim at Amazon, saying a need for speed in warehouses leads to workers being injured. (Photo by Angela Weiss / AFP)

Amazon soutient un projet de loi américaine qui légaliserait la marijuana dans tout le pays et effacerait les casiers judiciaires de nombreuses personnes condamnées, a annoncé mardi le géant du commerce en ligne.

« Nous espérons que d’autres employeurs nous rejoindront et que les députés agiront rapidement pour adopter cette loi », a déclaré Dave Clark, patron des opérations mondiales, dans une lettre adressée aux employés.

Amazon se positionne ainsi du côté de la gauche américaine, qui critique régulièrement l’interdiction du cannabis, parce que selon de nombreuses ONG et élus ces lois répressives affectent de façon disproportionnée les communautés à forte population noire et latino.

« Dans le passé, comme de nombreux employeurs, nous avons disqualifié des personnes pour des postes à Amazon s’ils étaient testés positif à la consommation de marijuana », a reconnu Dave Clark.

« Mais étant donnée l’évolution des lois dans différents Etats du pays (…) nous n’inclurons plus la marijuana dans nos programmes extensifs de test des drogues », a-t-il ajouté.

Comme pour l’alcool, des tests ne seront réalisés qu’en cas d’incident, a posteriori. Les tests préalables vérifient simplement que les salariés sont en état de travailler.

Le gouverneur de l’Etat de New York a signé fin mars une loi légalisant la marijuana à usage récréatif, rejoignant ainsi 14 autres Etats américains où un adulte peut fumer un joint sans être inquiété par la police.

juj/ahe