Suivant la marche du 12 septembre, Ashok Subron, du Kolektif Konversation Solider, a demandé au gouvernement de considérer les résolutions de l’Assemblée Solidaire de Mahébourg – Sud Est. « Au cas contraire, nous entamerons une désobéissance civique et pacifique », a déclaré Ashok Subron face à la presse ce jeudi 17 septembre.

Ashok Subron dédie la marche du 12 septembre aux habitants de Mahébourg et ceux de la région du sud-est.

« Nou enn platform pou ti lepep. Nou kontan ki morisianism finn resantir sa zour-la. E li kler ki nou pei avek kovid ek wakashio, e move desizion bann otorite, pe al dans enn volkan sosial. Lamanier ki Leta pe prosede, li pe kre plis problem ».

Le Kolektif Konversation Solider, qui quitte ce jeudi le waterfront après 43 jours, suivant le naufrage du Wakashio et le déversement d’huile lourde, indique que “ce n’est que la fin de la « première phase ».

Ashok Subron lance également un appel aux habitants de Mahébourg qui posséderaient un emplacement dans la localité afin de poursuivre le travail et « gard lespri de l’Assemblée Solidaire vivan ».