Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a répondu au député de l’opposition Khushal Lobine mardi soir. Ce dernier l’a interpellé sur les plaintes des employés des services de santé publique, car ces derniers sont « surmenés » et travaillent au-delà des heures. Mais le ministre a affirmé n’avoir jusqu’à l’heure reçu aucune plainte officielle en ce sens.

« Aucune plainte officielle n’a été reçue des employés des services de santé publique à l’effet qu’ils sont surmenés et surchargés de travail », a lancé le ministre Jagutpal. Il ajoute qu’en raison de l’épidémie de Covid-19, le personnel médical et paramédical est redéployé et affecté dans les centres de quarantaine et de traitement, ainsi que dans les équipes de Contact Tracing et de vaccination. « La situation sans précédent du Covid-19 a poussé le personnel médical et paramédical, y compris les services de laboratoire, à effectuer des tâches supplémentaires », dit-il.

Kailesh Jagutpal a aussi expliqué que, depuis le début de la pandémie, le ministère a mis en place des mesures en impliquant le personnel de chacune des cinq régions nationales de santé. Par ailleurs, 285 médecins ont été recrutés « pour offrir une main-d’œuvre supplémentaire en vue de répondre au déploiement du personnel ». Il explique ainsi que 50 infirmières à la retraite ont été employées sur une base temporaire, et qu’à ce jour, de ce nombre, 43 sont encore en service. Sept infirmiers ont aussi été employés sur une base contractuelle pour une période de six mois depuis mars 2021, dit-il, ajoutant qu’à partir de ce mercredi, 40 officiers de la santé prendront également leur poste sur une base contractuelle d’un mois.

Après cette réponse, Khushal Lobine a demandé au ministre s’il a pris connaissances des doléances des employés du secteur de la santé publique. A cette question, Kailesh Jagutpal a répondu que son ministère est au courant des problèmes des employés et que ces derniers ont été invités à en discuter avec le ministère. Et d’assurer que « tous leurs problèmes ont été réglés ».

Face à la réponse de Kailesh Jagutpal, Khushal Lobine a continué d’interpeller le ministre et lui a demandé s’il est au courant des difficultés que connaissent les employés de l’hôpital de Moka, principalement s’agissant de l’absence de la distanciation physique, de l’hygiène et d’équipements adéquats pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Kailesh Jagutpal a dit être au courant de la situation, concédant qu’un problème d’espace existe dans cet établissement hospitalier.

« Le gouvernement mettra sur pied un nouvel hôpital des yeux », ajoute-t-il. Toutefois, concernant la question du manque d’hygiène ou d’équipements dans cet hôpital, le ministre nie catégoriquement, expliquant qu’une surveillance est assurée par différentes autorités sur une base régulière. « These issues are being dealer on a weekly basis », précise-t-il.