Photo illustration

Le décès du petit Ayaan Ramdoo sous les coups du compagnon de sa mère sera évoqué au Question Time ce mardi à l’Assemblée nationale. Deux questions sur la disparition tragique de cet enfant de 2 ans seront posées au Premier ministre, l’une du député de la majorité Ashley Ittoo demandant les résultats de l’autopsie pratiquée et, l’autre, d’Arianne Navarre-Marie, du MMM, qui va droit au but en demandant si un médecin a émis un certificat de décès inexact contre de l’argent et les actions qui sont envisagées contre les suspects dans cette affaire.

Ce décès sera aussi l’objet d’une question pour le ministre de la Santé de la part de la député du PTr Stéphanie Anquetil. Elle veut savoir du ministre Kailesh Jagutpal le nombre de fois où le petit Ayaan a été admis à l’hôpital et si les rapports médicaux ont fait état de maltraitance. Eshan Juman, député travailliste, voudra savoir dans quelles circonstances le petit garçon a été conduit à l’hôpital de Rose-Belle.

Il y aura aussi une question de la députée du MMM, Karen Foo Kune-Bacha, au ministre de la Santé demandant le nombre de certificats frauduleux délivrés par les médecins. Le député de Rodrigues Buisson Léopold évoquera, lui, la révision de la terminologie utilisée dans les certificats de décès.

La députée du MMM du No 20 profitera pour demander au ministre de la Santé les noms de ceux qui ne sont pas médecins, mais qui siègent au Medical Council. Question de la même teneur de Salim Abbas Mamode et d’Eshan Juman. Il est évident que c’est la nomination scandaleuse de Ton Rolo qui est, ici, visée. Ce dernier est un activiste du MSM dans le circonscription de Kailesh Jagutpal.

C’est, cette semaine encore, la députée du MSM Subashnee Luchmun-Roy qui donnera le coup d’envoi du Prime Minister’s Question Time avec une question visant l’opposition et les voyages effectués par ses membres de 2014 et 2019.

Osman Mahomed, lui, évoquera le document sur les prisons mauriciennes réalisé par Netflix ainsi que les négociations engagées avec le gouvernement japonais pour obtenir une compensation après le naufrage du Wakashio et le déversement d’hydrocarbure dans le lagon du Sud-Est.

Le député du MMM Deven Nagalingum aura deux interpellations pour Pravind Jugnauth sur la police, notamment la mort d’un détenu en cellule policière le 5 mai 2020 et le suicide d’un agent devant l’ambassade de l’Arabie Saoudite le 6 novembre dernier.

La MBC toujours sur la sellette

Deux questions sur la MBC également du MMM avec Aadil Ameer Meea qui s’intéresse à la situation financière de cette entité, ses revenus ainsi que le montant des dettes qu’elle a contractées et Rajesh Bhagwan qui effectue son retour après deux semaines de suspension et qui, lui, revient à la charge sur le très controversé directeur général par intérim, Anooj Ramsurrun, et la politique partisane de l’information pratiquée par le service public.

Le député mauve revient aussi à la charge sur le naufrage du Sir Gaëtan, les compensations payées aux familles des victimes et sur les arrivées de jets privés depuis le confinement du 20 mars, les dates des demandes d’autorisation et de leur approbation, le nombre de passagers, leur pays d’embarquement, les raisons de ces visites et si les procédures de quarantaine ont été observées.

La drogue dure sera également au menu des questions pour Pravind Jugnauth avec Arianne Navarre-Marie qui demande le volume saisi depuis décembre 2019, sa valeur marchande et le nom de trafiquants arrêtés. Joanne Tour du MSM aura une question dans le même sens tandis que le député du PMSD cible la Tour Koenig et le trafic de drogue qui s’y déroule.
Intéressante question également du député du PMSD Kushal Lobine qui voudra obtenir du Premier ministre si un enregistrement continu des électeurs est envisagé jusqu’à l’émission des “writ of elections”.

Plusieurs questions d’actualité également pour les ministres, comme les placements de Rs 87 millions au Banyan Tree Bank par la municipalité de Curepipe, le déversement d’huile lourde dans les eaux du port de la capitale, Air Mauritius, les travailleurs étrangers, les grossesses précoces, le projet de turbine à gaz, les accidents de la route, l’entretien des radars installés, les recommandations de l’ONU sur l’élimination de la discrimination raciale, le Metro Express et les squatteurs de Pointe aux Sables.

C’est également ce mardi que sont prévus la présentation et les débats sur les trois textes visant à la protection des enfants ainsi que le vote du Climate Change Bill.