Le confinement de Melbourne, la deuxième plus grande ville d’Australie, va être prolongé, ont annoncé dimanche les autorités qui tentent de juguler une épidémie de coronavirus liée au variant Delta.

En place depuis un mois, ce confinement, qui concerne les sept millions d’habitants de Melbourne et de l’Etat de Victoria où elle se situe, devait être levé le 2 septembre.

Le Premier ministre de cet Etat, Dan Andrews, a affirmé qu’en raison d’un nombre croissant de nouveaux cas de Covid-19, 92 dans la nuit de samedi à dimanche, cette levée n’était plus envisageable.

Il s’agit du sixième confinement de la ville depuis le début de la pandémie. Il est assorti d’un couvre-feu et d’un nombre d’autorisations de sorties limitées.

« Nous avons encore trop de cas au sein de la population et depuis trop longtemps pour que nous puissions ouvrir et redonner… ces libertés que nous chérissons et que nous souhaitons tous impatiemment retrouver », a déclaré M. Andrews.

Il n’a pas communiqué de date concernant une éventuelle levée des mesures, affirmant que les autorités étudiaient « toutes les options ».

Dans le même temps, l’Etat voisin de Nouvelle-Galles du Sud, qui comprend la ville la plus peuplée d’Australie, Sydney, a enregistré 1.218 nouveaux cas dimanche, soit un nombre record depuis le début de la pandémie.

Au total, près de 19.000 cas ont été enregistrés dans cet Etat, qui compte huit millions d’habitants, depuis le regain épidémique dû au variant Delta, hautement plus contagieux, mi-juin.

Le taux de vaccination en Nouvelle-Galles du Sud est en forte hausse, les autorités estimant que 70% de la population adulte sera entièrement vaccinée d’ici octobre.

Les habitants vaccinés de cet Etat auront, à compter de mi-septembre et dans le zones non sensibles, le droit de se réunir à l’extérieur une heure au maximum.

Les autorités ont également indiqué que les mariages en petit comité seraient à nouveau autorisés.

Les dirigeants australiens ont convenu d’une feuille de route nationale prévoyant la réouverture du pays quand entre 70 et 80% de la population de chaque Etat et territoire sera vaccinée.

Depuis le début de la pandémie, le pays a enregistré plus de 51.000 cas de Covid-19 et près d’un millier de décès sur une population de 25 millions d’habitants.