Les travaux à Hillcrest ont quasiment été complétés par la firme RehmGrinaker COnstruction

Les trois autoponts de Phœnix et celui de Hillcrest, deux projets qui ont démarré en janvier et juin 2019 auraient déjà dû être opérationnels depuis novembre 2020. Mais c’était sans compter l’instauration des deux confinements qui ont déjoué les plans de la Road Development Authority (RDA). Les travaux tirent pourtant à leur fin avec un chiffre global de 89% atteint sur les chantiers de Pont Fer, Jumbo et Dowlut, alors que la construction de l’autopont de Hillcrest est achevée à 97%. Une ouverture partielle de ces nouvelles infrastructures est prévue en juillet 2021.

«Compte tenu des retards liés à l’acquisition de terrains et du premier confinement, une prolongation de 182 jours a été accordée à l’entrepreneur», avait fait ressortir le ministre des Infrastructures nationales, Bobby Hurreeram, le 11 mai, à l’Assemblée nationale au sujet du projet à Phœnix. Actuellement, 50 000 véhicules empruntent quotidiennement l’autoroute M1 à Phœnix et «les deux voies ne devraient pas supporter plus de 25 000 véhicules par jour», selon un rapport publié en 2017 par les consultants du consortium Korean Expressway Corsporation-CHEIL-Kyongdong.

D’où la décision de la RDA de valider la construction de trois jonctions séparées par le niveau d’une longueur de 315 mètres, 180 mètres, et 28 mètres, respectivement à Pont-Fer, Jumbo et Dowlut pour fluidifier le trafic.

Ce projet qui comprend également l’aménagement de deux nouveaux carrefours giratoires et d’une nouvelle route reliant Phœnix à Beaux-Songes est entrepris par le consortium Transinvest-GCC Bouygues TP au coût de Rs 1,5 milliard. Une ouverture progressive des trois viaducs au bénéfice des usagers de la route est envisagée à partir de juillet 2021 au même titre que celui de Hillcrest, dont  les travaux ont quasiment été complétés par la firme RehmGrinaker Construction Co. Ltd à laquelle le contrat a été alloué pour Rs 216 millions. Cet autopont, qui sera une interface du projet Metro Express, a pour but de faciliter et alléger la circulation routière au rond-point de Saint-Jean. En d’autres mots, il permettra une autre avenue pour ceux qui doivent rentrer et sortir de Quatre-Bornes via Sodnac.