L’arbitre mauricien Leslie Chérubin a été retenu pour faire partie des hommes en noir qui officieront lors de la saison inaugurale de la Basketball Africa League (BAL), qui se tiendra durant la deuxième quinzaine de mai à Kigali, au Rwanda. Mais avant cela, il devra se former aux techniques et méthodes de laNational Basketball Association, aussi connue comme la NBA.Au total, 22 arbitres, venus des quatre coins de l’Afrique, tenteront leur chance de taper dans l’œil des dirigeants de la NBA.

Sur ces 22, seuls 18 seront retenus pour la phase finale de ce qui est d’ores et déjà considérée comme la plus prestigieuse compétition de clubs en Afrique.La tâche s’annonce ardue pour l’arbitre mauricien. Lui qui a officié lors des plus prestigieux tournois de la FIBA et de la FIBA Afrique, à l’instar du tournoi pré-qualificatif féminin pour Tokyo 2020, auMozambique, ou du tournoi qualificatif olympique, en Serbie, ira cette fois à la rencontre des meilleurs clubs africains.Pour cela, il est donc déjà en formation, avec les techniciens de la NBA. Ces derniers veillent à ce que les arbitres, qui vont officier du 16 au 30 mai prochain. « En fait, nous apprenons et passons en revue les règlements de la FIBA ainsi que les mécaniques de la NBA », explique l’officiel, qui a été présent àMadagascar et au Rwanda dans le cadre de la phase qualificative… en 2019 !

Pour espérer figurer parmi les arbitres retenus pour officier pendant la compétition, il devra ainsi retenirles gestes et signes qui se pratiquent dans le cadre des matches de la NBA.

« La compétition se jouera selon les règles de la FIBA, mais avec les gestes et signes qu’on retrouve en NBA. Nous serons par la suiteé valués à travers des questionnaires, mais aussi sur notre condition physique. » Ce dernier aspect sera évalué lors de l’arrivée des arbitres à Kigali, où la Kigali Arena accueillera lacompétition. Les arbitres seront les premiers arrivés sur place, car ils seront en formation dès le 4 mai, et ce jusqu’au 15.Prévue pour mai 2020, mais renvoyée pour cause de pandémie, la BAL prendra donc finalement son envol cette année. Pour cette grande première, la NBA a mis les petits plats dans les grands, enfournissant toute la logistique – équipements, tenues, salaires – aux 12 équipes retenues pour la phase finale. Ces dernières seront réparties dans trois poules de quatre équipes, les deux premiers et les deux meilleurs troisièmes se qualifiant pour le deuxième tour, surnommé Elite Eight, soit les quarts de finale.Viendra ensuite le Final Four (demi-finales) avant de couronner le grand vainqueur au terme de la soirée du 30 mai.

La bande à Fabrice Mandimbison a fait forte impression lors de la phase qualificative, en remportant ses matches de manière fort convaincante. Cependant, les bleus et blancs auront affaire à forte partie lors de leur déplacement dans l’arène rwandaise, où ils affronteront les meilleurs clubs d’Afrique, dont les Angolais de Petro de Luanda, les Marocais de l’AS Salé ou encore les Egyptiens de Zamalek.

Les 12 équipes qualifiées :

Groupement Sportif des Pétroliers(Algérie), Petro de Luanda (Angola), Forces Armées et PoliceBasketball (Cameroun), Zamalek (Egypte), Gendarmerie Nationale Basketball Club (Madagascar),Association Sportive de la Police Nationale(Mali), AS Salé (Maroc), Ferroviàrio de Maputo(Mozambique), Rivers Hoopers BC (Nigeria), Patriots BC (Rwanda), AS Douanes (Sénégal) and US Monastirienne (Tunisie)