Dégoûté, Bennon Soobiah dit prendre définitivement ses distances du sport

Le secrétaire général de la Fédération mauricienne de Basket-Ball (FMBB), Bennon Soobiah, a écopé d’une lourde suspension de 10 ans de toutes ses activités, liées au basket-ball. La décision a été avalisée par le comité directeur, sous la présidence d’Hedley Han, samedi dernier, suivant les recommandations du comité disciplinaire, qui avait pour président, Ranjeet Jokhoo, et comme assesseur, Bose Soonarane. Contacté, Bennon Soobiah a déclaré qu’il ne comptait pas faire appel contre cette sanction.

C’est Hedley Han qui a annoncé la lourde sanction infligée à son secrétaire qui, dit-il, répondait à cinq chefs d’accusations, notamment d’avoir agi contrairement aux règlements en vigueur. Il est reproché à Bennon Soobiah d’avoir donné des instructions au secrétaire administratif de convoquer un « unspecified meeting » le 29 août 2019 « without the consent or knowledge of the President ». Il est aussi reproché d’avoir « made an abuse of his authority by substituting himself as President of the Federation », mais également d’avoir « deliberately allowed matters than those appearing on the agenda to be discussed at the meeting with specific aim to show discredit to the President and members of the Managing Committee ».

Le président de la FMBB a indiqué que le principal concerné a déjà été informé de sa sanction en fin de semaine. « Le comité disciplinaire a fait part de ses recommandations et la fédération a décidé de suspendre Benon Soobiah pour une durée de 10 ans de toutes les activités liées au basket-ball. Il ne peut non plus assister à des matchs en tant que spectateur », a-t-il fait ressortir.

Pour sa part, Bennon Soobiah a fait, pour l’heure, une courte déclaration. « Je n’ai rien à me reprocher et je suis extrêmement content de me libérer du fardeau que représente cette fédération et surtout de ce comité directeur composé de personnes qui ne pensent qu’à leurs intérêts », avant d’ajouter qu’il ne compte pas faire appel contre cette décision. « Il y a eu un manque de professionnalisme venant de ceux siégeant au sein du comité disciplinaire. Mon avocat a fait tomber les charges les unes après les autres pour prouver mon innocence. Et pourtant, j’en prends 10 ans. »

L’ancien secrétaire dit ne pas être amer face à cette décision, mais très déçu, en revanche, par rapport à son engagement envers le basketball qu’arbitre international au cours de ces 20 dernières années. « Je suis un sportif accompli ayant fait le tour de plusieurs disciplines. J’ai consacré toute une vie au sport et sacrifié ma vie et celle de ma famille. Si je devais être amer aujourd’hui, c’est certainement par rapport au temps perdu au sein de cette

fédération », fait-il ressortir.

Pour notre part, nous estimons la sanction de 10 ans de très sévère, notamment par rapport aux charges qui sont imputées à Bennon Soobiah. Car, en privant quelqu’un, qui a consacré 20 ans de sa vie au basket-ball, d’assister aux matchs est exagéré et ressemble, si besoin est, à un abus de pouvoir. La fédération ayant outrepassé ses prérogatives en portant atteinte aux droits de citoyen du principal concerné.