La compagnie Synaegis Co Ltd, basée à la Cybercité d’Ebène, a fait appel au Redundancy Board (RB) afin de procéder au licenciement de la majorité de ses employés. L’affaire sera appelée devant cette instance dans deux semaines. Selon les premières indications, environ 200 employés de cette compagnie spécialisée dans l’externalisation (“business support”, “back office” et “digital marketing”) sont concernés par cet exercice.

La direction de cette compagnie a retenu les services de Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, qui aura pour responsabilité de justifier le licenciement de ces employés. Interrogé par Le Mauricien à ce sujet, Me Mohamed a déclaré que ladite compagnie fait face à « de sérieuses difficultés financières » car elle n’a plus de contrats. « C’est maintenant au Reduncancy Board de juger si ces employés auront droit à des indemnisations équivalant à trois mois par année de service et un mois de salaire. Mais quelle que soit la décision du Redundancy Board, la compagnie ne pourra honorer ses engagements, car elle n’a pas un sou. Je pense que c’est au ministère du Travail de trouver une solution dans ce cas précis », a déclaré Me Yusuf Mohamed. Et de préciser que l’affaire a été soumise au Redundancy Board « bien avant » que les nouveaux amendements soient apportés à la Workers Right Act. « Elle n’est pas du tout liée aux retombées de la COVID-19 », a-t-il dit.

Les employés concernés ont de leur côté retenu les services de Me Kishore Pertab pour défendre leurs cas. Ils ne croient pas que le manque de commandes soit à l’origine de la détérioration de la situation financière de cette entreprise, qui opère depuis 1987. Selon eux, ces difficultés seraient aussi liées aux « démêlés d’un haut cadre de l’entreprise avec la justice américaine ».