- Publicité -

Brevet et Baccalauréat 2021 : La crème du système français se confie

Ils sont les meilleurs de leur promotion. Les résultats du Brevet et du Baccalauréat 2021 de l’École du Centre — collège Pierre Poivre et École du Nord —, du Lycée des Mascareignes et du Lycée La Bourdonnais sont tombés il y a deux semaines et les grands lauréats des différentes promotions se préparent à faire leurs valises pour leurs études à l’étranger, ou encore à entrer dans la cour des grands, soit au lycée, pour une nouvelle étape de leur vie scolaire. Week-End s’est entretenu avec ces jeunes lauréats du système français, qui nous ont confié leurs rêves et aspirations dans ce contexte de pandémie.

- Publicité -

— Lycée La Bourdonnais

Le Lycée La Bourdonnais (LLB) affiche un taux de réussite de 100% cette année ! Par ailleurs, les majors de promotion, soit ceux ayant obtenu la meilleure moyenne au bac, de la cuvée mauricienne du baccalauréat 2021, sont tous les deux des élèves du LLB. Rencontre avec Kaveesh Naggea et Chloe Vaudin.

Kaveesh Naggea (major de promotion de la cuvée mauricienne du baccalauréat 2021)

Un parcours des plus élogieux. Âgé de 18 ans, ce jeune habitant de Rose-Belle est major de promotion de la cuvée mauricienne du baccalauréat 2021, avec une moyenne de 19,57 ! Ce qui lui a valu la mention Très Bien avec Félicitations du jury. Également lauréat de la Bourse Excellence-Major décernée par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE), bourse accordée aux meilleurs bacheliers du réseau mondial des lycées AEFE, Kaveesh Naggea s’envole pour Sciences Po Paris (Institut d’Études politiques de Paris) pour des études en sciences politiques, économiques et sociales dans un peu plus d’un mois. « Je suis évidemment honoré et très content, car c’est le fruit de beaucoup de travail », nous dit-il. L’aîné d’une fratrie de trois enfants, Kaveesh Naggea nous confie que ce n’était pas une mince affaire de décrocher la bourse et le titre de major de promo. « Avant, le Bac, c’était une course, mais maintenant c’est un marathon, et il faut pouvoir garder le rythme. » Passionné de lecture — nous partageant en passant ses lectures du moment, notamment Has China Won ? de Kishore Mahbubani et les Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand —, il se dit prêt à partir en août malgré le contexte actuel. « C’est difficile de quitter sa famille, mais avec la bourse, je serai bien encadré », dit-il. Il faut par ailleurs noter que Kaveesh Naggea a reçu plusieurs prix et s’est distingué dans plusieurs concours, dont le Prix du concours national d’Éloquence Francophonie 2020 (classe de Première), entre autres.

Chloe Vaudin (major de promo 2021)

Chloe Vaudin est elle aussi major de promotion de la cuvée mauricienne du baccalauréat 2021. La jeune fille, cheftaine de louvettes, s’envolera pour l’université de Bath vers fin septembre où elle commencera son Bachelor en Chemical Engineering. Brillante étudiante, Chloe Vaudin nous confie pourtant qu’elle ne s’attendait pas à de tels résultats. « J’étais super contente et fière de moi après appris la nouvelle. C’était pour moi des années du dur travail qui étaient reconnues et récompensées. À l’annonce, j’étais sous le choc et pleine d’émotions ! » Elle poursuit : « Je ne m’y attendais pas du tout. L’idée d’être major de promo ne m’avait pas traversé l’esprit avant que mon nom ne soit annoncé. C’était une très bonne surprise.» Au-delà des études et du haut de ses 17 ans, elle fait aussi de la danse classique depuis très jeune à la David Academy of Dance. Et malgré son jeune âge et le stress de ce départ pour l’étranger, Chloe Vaudin se dit prête à passer le cap, malgré la pandémie. « Je suis un peu stressée au niveau des conditions sanitaires qui ne sont pas stables. Heureusement que mes parents m’accompagnent, ça me rassure et ils pourront m’aider à m’installer. »

— — — — — — —

– Lycée des Mascareignes

Le Lycée des Mascareignes a lui aussi affiché un taux de réussite de 100% sur les 179 candidats qui ont pris part au Baccalauréat 2021 et 87% ont été admis avec mention. Par ailleurs, cette année, pour la première fois de l’histoire du lycée, une élève intégrera la University of Cambridge et un autre a brillé au concours général des lycées ! Que de parcours impressionnants pour ces jeunes d’à peine 18 ans  !

Druhan Ramchurn (major de promo)

Druhan Ramchurn est major de promo et a obtenu les Félicitations du jury, soit la mention la plus élevée après la mention Très bien. « J’ai explosé de joie ! » nous dit le jeune homme d’emblée après avoir appris la nouvelle. En effet, s’il nous confie avoir beaucoup travaillé pour obtenir de bonnes notes, il ne s’attendait pas du tout qu’il allait être le lauréat de sa promotion. « Mon objectif c’était d’avoir les félicitations du jury», ajoute-t-il. Druhan Ramchurn nous confie par ailleurs avoir adoré son oral de philosophie et comme ses autres camarades, il nous dit avoir tenu le rythme pendant ces deux années, car les contrôles continus étaient aussi pris en compte pour la note finale du Baccalauréat. Le jeune habitant de Floréal, qui adore la musique et qui met un point d’honneur à faire la course à pied au moins deux fois par semaine, s’envolera pour Strasbourg à la mi-août pour les grandes écoles et compte entreprendre des études dans la filière scientifique. Quant au stress de ce voyage et de cette nouvelle étape dans sa vie, il nous dit qu’il ne le ressent pas vraiment, car il se prépare déjà pour ses cours à l’université. « Je continue d’étudier pendant ces vacances, notamment le cours de “Math Expert” qu’on avait commencé au lycée et que je complète tout seul», dit-il.

Sania Uteem (elle va intégrer la University of Cambridge)

Sania Uteem fait la fierté de son lycée, mais surtout de ses parents. Elle est la première élève du Lycée des Mascareignes à intégrer la prestigieuse université de Cambridge… la consécration de plusieurs années de travail. Sania Uteem, qui a obtenu les Félicitations du jury, est encore sur un nuage. « Pour être honnête, j’ai toujours voulu obtenir les félicitations du jury et j’ai travaillé pour cela», dit-elle. En effet, elle a travaillé dur, car en plus de son double Baccalauréat, la jeune beau-bassinoise a aussi choisi l’Option Internationale Britannique. Plus d’examens en anglais, mais beaucoup plus d’heures de cours. De plus, nous dit-elle, « il y avait plus de pression et il n’y avait pas droit à l’erreur» avec ce Baccalauréat qui s’est étendu sur deux ans au lieu d’une semaine avec les examens sur table. Sania Uteem nous raconte aussi qu’elle a dû compiler son dossier de candidature pour Cambridge pendant qu’elle préparait son bac, alors qu’elle n’avait que… 16 ans. «Je pense que c’est aussi l’option internationale qui m’a aidée à obtenir une place à Cambridge », dit-elle. Une option qu’elle ne regrette pas une seconde, d’autant que «ce fut une classe extraordinaire, et on était tous soudés. » Sania Uteem s’envolera pour la Grande-Bretagne à la mi-septembre pour des études en linguistique. « J’ai laissé parler mon cœur et j’ai choisi de faire la linguistique. » L’aînée d’une fratrie de cinq enfants ne cache pas son stress à l’idée de quitter sa famille, mais se dit prête pour cette nouvelle aventure.

Jay Sewtohul (Prix du Concours général des lycées)

Jay Sewtohul a obtenu le Prix du Concours général des lycées, ainsi que les Félicitations du jury. Une première pour un élève d’un établissement de Maurice. Âgé d’uniquement 17 ans, « car j’ai sauté une classe », le jeune homme a été accepté dans une classe préparatoire à Versailles. « Franchement, je ne m’y attendais pas du tout », dit-il. En effet, Jay Sewtohul a concouru dans deux épreuves, soit les sciences physiques ou compositions en chinois, pour le concours général destiné aux élèves du secondaire qui prennent par à des des épreuves académiques accessibles qu’aux meilleurs élèves des établissements de France et de l’étranger, par discipline. « Je m’étais préparé un peu pour le concours général en regardant les papiers d’examen des années passées qui étaient vraiment durs », dit Jay Sewtohul. Pas tant que ça finalement, puisqu’il y a excellé. En attendant de prendre son avion à la mi-août, cet habitant de Sodnac s’est remis au piano et joue de temps en temps au basket. « Non, je n’ai pas peur de partir étudier. D’ailleurs, à Versailles, c’est un régime d’internat. » Ce qui pourrait rassurer quelque peu ses parents, surtout « ma mère qui a toujours cru en moi. »

Eliza Forget (Boursière Excellence Major)

Elle est Boursière Excellence Major, octroyée par l’AEFE. La jeune fille, qui s’envolera pour Lyon dans un mois à l’Institut National des Sciences appliquées pour des études d’ingénieur, est aux anges. Celle qui a participé au concours « Ambassadeurs en Herbe » à Paris ainsi qu’aux « Jeux internationaux de la Jeunesse » au Liban en 2019 est une vraie touche-à-tout. Grande bosseuse, elle nous confie qu’elle s’attendait un peu à avoir de tels résultats après plusieurs années de dur labeur. Par ailleurs, depuis l’annonce des résultats, Eliza Forget n’a pas une minute pour elle, entre inscriptions et préparations pour son voyage à Lyon. « J’appréhende un peu par rapport à la pandémie, mais j’ai aussi hâte», confie-t-elle. Eliza Forget n’oublie pas ses amis et ses professeurs, «plus particulièrement mon professeur de mathématiques qui m’a donné le goût du travail bien fait. » Elle espère aussi que ses amis qui l’ont accompagnée depuis son très jeune âge resteront des amis pour la vie. « Ils vont énormément me manquer», dit la jeune fille, fin prête pour cette nouvelle étape.

Leah Coorjee (Boursière Excellence Major)

Fascinée par la science politique et les relations internationales, Leah Coorjee, qui a obtenu la bourse Excellence-Major 2021, a été admise à la European School of Political and Social Sciences [ESPOL] à Lille pour une Licence en Relations Internationales. Bien déterminée, Leah Coorjee sait exactement ce qu’elle veut faire et est prête à se lancer dans cette nouvelle aventure. «Je ne m’attendais pas du tout à de tels résultats et à obtenir cette bourse», nous dit-elle. Leah Coorjee nous avoue ne pas y avoir vru au début, tant l’émotion était forte. « Mais j’ai travaillé pour cela et les efforts ont payé. » Ayant hâte de découvrir la France, elle nous dit ne pas être préoccupée et se dit rassurée, car en plus d’aller étudier ce qu’elle aime, elle sera aussi accompagnée d’une de ses meilleures amies avec qui elle sera en collocation. «Leah est une fille qui a toujours su balancer études et activités extracurriculaires. Je dis toujours qu’un enfant c’est un cerf-volant et le parent a le seul rôle de tenir la ficelle», ajoute Nicky Coorjee, la maman de Leah, fière de la consécration de sa fille qui est, soit dit en passant, scout et qui a passé plusieurs semaines en Virginie-Occidentale pour représenter Maurice !


Les petits lauréats du Brevet national récompensés

Première étape franchie avec brio. Les noms des lauréats du Brevet national ont aussi été révélés en début de mois. Nous nous sommes entretenus avec trois des quatre petits majors de promo de l’École du Centre, de l’Option Internationale Britannique [OIB], notamment Amélie Desvaux de Marigny, première à l’île Maurice en série OIB, Darren Lee Seng et Hemanjali Chummun.

Amélie Desvaux de Marigny

Amélie Desvaux de Marigny est la première à l’île Maurice en série OIB. Grande sportive, notamment adepte de rugby, la jeune fille est contente et à la fois surprise. « Je ne m’y attendais pas et pour être franche, je ne savais pas qu’un tel prix existait», nous confie-t-elle le sourire aux lèvres. Elle nous dit avoir choisi l’OIB depuis quelques années et qu’elle ne regrette pas son choix, car «cela m’a permis d’améliorer mon anglais.» Excitée d’intégrer le lycée, elle nous confie qu’elle continuera de se concentrer sur ses études tout en faisant les choses qu’elle aime, notamment le sport, mais aussi les randonnées.

Darren Lee Seng

Du haut de ses 15 ans, il n’a qu’une seule envie : profiter de sa jeunesse… sans pour autant oublier ses études. Major de promo, Darren Lee Seng figure parmi les meilleurs de sa classe. « Je me souviens que j’étais à l’école et je regardais les résultats qui étaient affichés. Je ne m’étais pas encore rendu compte que j’avais obtenu le titre de major», dit-il. Féru de natation, Darren Lee Seng a une philosophie de vie bien propre à lui. «Il n’y a pas que des sacrifices à faire, et il faut aussi toujours trouver un moyen pour s’épanouir », précise-t-il. « Là, je franchis une autre étape et je rentre dans la cour des grands», dit-il.

Hemanjali Chummun

Elle fait la fierté de ses parents. La jeune adolescente est major de promo de la série générale. « Quand j’ai appris la nouvelle, j’étais paralysée. J’ai pleuré de joie», nous dit la jeune habitante de Mare d’Albert. Pour elle, ces résultats lui permettent de terminer cette étape de sa vie scolaire sur une « bonne note. » Honorée et surtout reconnaissante de l’enseignement qu’elle a reçu de ses professeurs qui « m’ont appris à être autonome. » Hemanjali Chummun nous avoue avoir fait beaucoup de sacrifices, même si elle reste une adolescente normale avec ses distractions normales. En attendant d’intégrer le lycée, elle profite de ses vacances avec ses parents, notamment sa maman, « avec qui je m’essaie à la cuisine. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour