Au début de son intervention, le PPS Gilbert Bablee a tenu à faire ressortir la contribution de sir Anerood Jugnauth au développement économique du pays. “ SAJ avait pris des mesures économiques louables aux côtés de ses alliés politiques, tels que Paul Bérenger, Gaëtan Duval, sir Satcam Boolell… C’était un meneur », a lancé Gilbert Bablee.
Revenant sur le budget, il s’est dit d’avis que, dans une période de pandémie et de crise, le gouvernement « a su » prendre les « bonnes » décisions.

« Le gouvernement tient le cap. Une campagne de vaccination a été lancée et plus de 30 % de la population est déjà vaccinée. Le 15 juillet, les opérateurs touristiques pourront de nouveau opérer pour accueillir des touristes », a-t-il fait ressortir. Après quoi il s’est attardé sur les projets accomplis dans le domaine de la santé. Il a ainsi salué le gouvernement pour le centre d’oncologie de Solférino et souligne qu’il « était temps que les patients atteints de cancer reçoivent les soins adéquats dans un environnement sain ».

Au chapitre des infrastructures, le PPS a souligné que de Port-Louis à Curepipe, « notre paysage s’est transformé radicalement ». Il poursuit : « C’est pour cela que l’opposition se pose des questions. On viendra devant le peuple avec les mains pleines. » Gilbert Bablee a aussi parlé des projets en cours pour Vacoas qui, dit-il, « était la Cendrillon » du pays. « Nous aurons l’un des plus grands terminaux à Vacoas. L’appel d’offres a déjà été lancé et la ville se modernisera. Nous avons déjà eu huit arpents de terres pour des développements. »