En prélude à son discours sur le budget, la députée Sandra Mayotte a tenu à donner la réplique aux membres de l’opposition qui avaient lancé à ceux du gouvernement qu’ils doivent « dire la vérité ». C’est ainsi qu’elle a estimé que « l’opposition n’a pas le monopole de la vérité ». Et de trouver que « la vérité, ce sont ces milliers de Mauriciens qui bénéficieront de ce budget ».

« La vérité, ce sont ces milliers d’entreprises, de PME qui bénéficient du Self Employed Assistance Scheme, du Wage Assistance Scheme. La vérité, c’est que nous traversons une crise exceptionnelle et que nous avons besoin d’un plan de relance. » Sur un ton cynique, elle devait interroger : « Ceux qui défendent la vérité ont-ils le courage de venir dire qu’il faut couper les dépenses de la sécurité sociale, de la santé, de l’éducation ? Si c’est la vérité, qu’ils viennent la dire sans passer par de la politique de bas étage. »

« Le budget n’est pas un budget qui parle seulement aux comptables, économistes et CEO, mais un budget qui projette Maurice dans une ère dynamique et accélérée, et en même temps inclusive à un visage humain, » dit-elle. Et de rappeler que les pensions pour les personnes âgées, les personnes défavorisées, les veuves et les orphelins n’ont pas été revues à la baisse, « pas plus que la TVA n’a été revue à la hausse ».

Quant au secteur touristique, un des piliers économiques, à l’arrêt depuis un an, « ce gouvernement s’est montré soucieux dès les premiers jours en soutenant quelque 50 000 employés du secteur et continue de le faire avec plus de Rs 8,5 Mds injectées à travers le Wage Assistance Scheme et le Self Employed Assistance Scheme ». Elle se félicite du fait que le gouvernement vienne « avec un projet sans précédent, à hauteur de Rs 65 milliards sur trois ans, pour apaiser les difficultés de la population au niveau des inondations ». Avant d’ajouter : « Les habitants de ma circonscription seront bientôt soulagés. »