Photo d'illustration

Les procès devant la Cour suprême démarreront à partir du 11 janvier l’année prochaine. Le calendrier d’activités pour la Cour suprême a en effet été fixé par le chef juge, Asraf Caunhye, en vertu du Rule 56 des Supreme Court Rules 2000.

L’on pourra s’attendre, lors de ce redémarrage, à la prise sur le fond des pétitions électorales contestant les élections générales de décembre 2019 dans certaines circonscriptions, où soit un “recount”, soit l’invalidation des élections a été réclamée devant les différents “bench” de la Cour suprême. Les juges ayant eux-mêmes fait part aux avocats de l’urgence du dossier et de finaliser leur défense.

Le premier trimestre prendra fin le 26 mars. Après un congé d’un mois, la Cour suprême reprendra ses activités pour le second trimestre le 3 mai pour se terminer le 30 juillet. Le troisième trimestre, lui, durera du 6 septembre au 26 novembre 2021. Ces informations ont été communiquées par l’Acting Master and Registrar de la Cour suprême, Wendy Rangan, dans un communiqué à l’adresse des membres de la profession légale. Pour rappel, la Cour suprême rentre en congé ce vendredi 27 novembre.