(Photo by Geoff Robins / AFP)

Placées en confinement depuis près d’un mois, la métropole du Canada, Toronto, et une grande partie de sa région le resteront pour encore deux semaines, en raison de l’accélération de la pandémie, a annoncé vendredi le gouvernement de l’Ontario.

La situation épidémiologique à Toronto et dans la région voisine de Peel, qui a continué de se dégrader pendant le confinement, sera réévaluée le 4 janvier, a indiqué le gouvernement de cette province, la plus peuplée du Canada.

Un confinement sera aussi imposé à partir de lundi à Hamilton, ville de plus d’un demi-million d’habitants située à 70 km au sud-ouest de Toronto, précise un communiqué.

Le confinement interdit notamment les rassemblements privés intérieurs en dehors du cercle familial, les contrevenants s’exposant à des amendes de 750 dollars canadiens (480 euros). Les restaurants et les commerces non essentiels ne seront ouverts que pour des commandes à emporter ou pour des livraisons.

La province a également imposé des restrictions supplémentaires dans quatre autres régions où les hôpitaux commencent à être submergés.

« Nous prenons la décision difficile, mais nécessaire de prolonger les mesures de santé publique afin de freiner la propagation du Covid-19, de protéger notre capacité hospitalière et de préserver les services clés dont nous dépendons », a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre de l’Ontario et ministre de la Santé.

Province la plus touchée après le Québec par la pandémie, l’Ontario a recensé vendredi 2.290 nouveaux cas de Covid-19 et 40 morts.

Pendant le confinement, le nombre de cas de Covid-19 a augmenté de plus de 37% à Toronto et les hospitalisations de près de 41%, entraînant des reports de chirurgies et d’autres procédures dans nombre d’hôpitaux.

Au Québec, le Premier ministre François Legault a annoncé de nouvelles restrictions à partir du lendemain de Noël et jusqu’au 11 janvier, avec notamment la fermeture des commerces non-essentiels et le télétravail obligatoire.

Le Canada, où la propagation du virus s’est accélérée à l’approche des fêtes de fin d’année, comptait vendredi soir 493.309 cas de coronavirus et 14.004 morts.