Ce dimanche 13 décembre, le Hennessy Park Hotel sera le sanctuaire des amateurs de Cosplaying à l’occasion de la toute première édition du Cosmau Con. Un nouveau rendez-vous qui veut s’inscrire dans la durée et qui vise à faire grandir la pop culture à Maurice. Au programme, concours de Cosplay, Gaming, expositions, dessins, peinture, entre autres.

Après les évènements Animu puis Animenext organisés ces dernières années, un nouveau rendez-vous s’inscrit dans le paysage du cosplay à travers le Cosmau Con. Initiative de Stephane Wong Ng vise à “célébrer la pop culture et la rendre plus populaire”, dit-il. Et de poursuivre, “il est intéressant de constater que le nombre de Cosplayers augmente de même que leur niveau.”

Concours de Cosplay.

Pour le plaisir des amateurs du genre, deux concours de Cosplay seront organisés. Un concours “normal”, comme le fait ressortir Stephane Wong Ng et également un concours thématique autour de l’univers du manga One Piece. “Rien n’empêche les compétiteurs de se présenter aux deux concours”, précise l’organisateur. Plusieurs prix sont prévus.

Les gagnants du concours principal auront la chance de représenter Maurice au Indian Ocean Cosplay Championship (IOCC) prévu en 2021 à La Réunion. 5 représentants de Maurice, de La Réunion et de Madagascar s’affronteront pour le titre et la chance de participer au Cosplay Contest du Comic Con Africa aura lieu en Afrique du Sud. Notons que le gagnant de cette compétition obtiendra un voyage tous frais payés au Chicago Comic and Entertainment Expo. Par ailleurs, le Cosmau Con organisera une compétition de Cosplay dédiée au manga One Piece avec plusieurs prix à la clé. “Le frottement avec les Cosplayers d’autres pays ne peut qu’aider à hausser le niveau des Mauriciens et les encourager à aller plus loin dans leur passion.”

Gaming.

D’autres tournois sont prévus à l’instar des jeux sur la console PS4 et Nintendo switch. Entre chaque tournoi, les visiteurs pourront jouer librement.  Le Cosmau Con donnera également de la place au retro gaming avec l’organisation des jeux dits d’arcade tel que Street Fighter. “Nous aurons des tournois qui seront organisés chaque heure. Nous allons également accorder plus de prix qu’à l’accoutumée.” En outre, PW labs et Full Sail University permettront aux gamers de découvrir la création de jeux vidéos. “La Full Sail University le fera en ligne, ce qui son modèle d’opération.”

Les amateurs des Board Games ne seront pas lésés. Dongeons et dragons, Magic et WarHammer 40 K seront proposés durant la journée. Ce sera également l’occasion de découvrir le nouveau jeu mauricien, Rougaille Dodo. De même, un tournoi de cartes Yugioh sera organisé.

Pop culture.

“On peut trouver la pop culture dans l’expression d’un artiste ou à travers des produits vendus par des compagnies. Ils proposeront la découverte de la pop culture à travers différents médiums.” Ainsi, Sabrina Thierry présentera ses Plus Toys et Keychains ; Cedric Soukhet, Fabrice Armel et Deviani Ghoorhoo démontreront leur talent de dessinateurs ; Julien Oozeeraully son amour pour le portrait ; Emilie François fera découvrir le pixelart ; Christelle Barbe présentera ses manga alors que Wesslay Chacriya proposera sa peinture sur t-shirts et canvas. Plusieurs compagnies auront l’occasion de montrer leurs produits.

Les organisateurs ont également prévu de faire redécouvrir la culture japonaise qui est intimement liée à cet univers. Plusieurs stands y seront dédiés  et présenteront l’origami, la Sumi-e (peinture à l’encre japonaise), l’Ikebana (arrangement floral japonais), le gunpla – figurines de Gundams – (grands robots pilotés par des humains) mais aussi l’apprentissage de la langue japonaise et les coutumes. “J’ai invité un Mauricien qui a longtemps vécu au Japon. Il enseignera à l’audience les fondamentaux de la langue et des coutumes.”

Expo star wars.

Les fans de la saga pourront se régaler de l’exposition prévue autour de l’univers de Star Wars. Seront exposés des figurines, des jouets, des mannequins et d’autres items originaux de toutes les trilogies. “Star Wars fait partie de la pop culture, il rejoint bien l’idée du Cosplay. Un particulier a bien voulu nous prêter sa collection pour exposer, nous lui en sommes très reconnaissant.”