Le Premier ministre aux côtés du DPM

Pour cause de présentation d’un budget supplémentaire de Rs 33, 7 milliards pour l’exercice 2019/2020, pas de Question Time ce mardi à l’Assemblée nationale. En sus du gros budget de rallonge pour le précédent exercice financier, liste noire de l’Union européenne oblige, le ministre des Services financiers Mahen Seeruttun présentera en première lecture l’Anti-Money Laundering and Combatting the Financing of Terrorism (Miscellaneous Provisions) Bill 2020, question de rassurer ceux qui surveillent le centre financier mauricien mis à mal sur le plan international.

Les députés seront, en effet, appelés a débattre et à voter des dotations supplémentaires considérables suite au budget de Pravind Jugnauth de l’année dernière comme suit : Rs 26, 695 milliards au titre de Centrally Managed Initiatives of Gouvernment, Rs 5, 105 milliards pour le ministère de la Sécurité sociale avec le paiement de la pension à Rs 9 000 depuis décembre 2019, Rs 1, 2 milliard pour la Santé en raison des coûts de la Covid-19, Rs 220 millions pour le Metro Express, qui, rappelons-le, ne devait pas coûter un sou supplémentaire sur le chiffre initialement agréé, Rs 200 millions pour Rodrigues et Rs 280 millions pour la National Development Unit.

Ce budget sera suivi d’un examen en comité qui sera intéressant, d’autant que celui prévu mardi dernier a été évacué en quelques minutes, les députés de l’opposition étant absents et ne pouvaient, comme les années récentes, procéder aux demandes d’informations sur les dotations prévues, ce qui généralement se déroulait sur plusieurs jours et jusque tard dans la nuit.

Les députés de la majorité n’ont pas jugé utile de réclamer des explications sur les sommes colossales des fonds publics qui sont dépensées. Peut-être attendent-ils le prochain rapport du directeur de l’audit pour se réveiller.

Quant au nouveau mardi sans Question Time, il est nécessaire pour la santé démocratique de ce pays de ne pas arrêter de rappeler que, depuis les dernières élections générales du 7 novembre 2019, il n’y a eu que deux séances de Question Time sur 7 mois, le 5 mai et le 8 juin. Un vrai record.