Alors que l’on s’attendait à ce que les questions de confinement et du couvre-feu soient abordées pour cette sortie premierministérielle, hier soir à 19h30, Pravind Jugnauth a surpris tout le monde en focalisant son discours à la télévision nationale sur la souveraineté des Chagos.

Il a souligné que la mise à jour de la mappemonde des Nations unies a désigné “clairement l’archipel des Chagos comme territoire mauricien” alors que jusqu’ici la mappemonde de l’ONU précisait qu’il y avait litige sur la souverainté de ce territoire.

“Cette nouvelle mappemonde officielle confirme sans aucun doute la souveraineté de Maurice sur les Chagos”, a affirmé le chef du gouvernement, qualifiant ce développement comme “un grand pas en avant”. Ce qui, il faut le souligner, est une reconnaissance implicite de l’ONU qui confirme l’avis consultatif de la cour criminelle internationale (CCI).

L’autre question qui restera à trancher maintenant concerne le retour des Chagossiens dans l’archipel du fait que la CCI a rappelé que les Chagossiens, en tant que peuple indigène de l’île, n’avait pas eu droit de se prononcer sur son autodétermination.