Les espoirs de médaille ont longtemps reposé sur les épaules de Jérémie Lararaudeuse, mais Maurice ne pourra être représentée par les athlètes locaux

Alors que les championnats d’Afrique d’athlétisme devaient se dérouler du 24 au 28 juin en Algérie, ceux-ci pourraient être délocalisés. Vu la situation sanitaire à Alger, la fédération d’athlétisme du Nigeria a émis un communiqué mardi soir pour annoncer qu’elle abritera l’événement africain du 23 au 27 juin. Toutefois, l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) ne peut se fier à cette information tant que la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) ne l’a pas confirmée.

Dans le communiqué du ministère des Sports du Nigeria, il est mentionné que leurs membres ont rencontré le président de la CAA, Hamad Kalkaba Malboum, et cela dans le but de finaliser les différentes procédures afin d’abriter les championnats d’Afrique à la fin du mois de juin à Lagos. « In the coming days, more comprehensive details regarding the successful hosting of the Championships in Lagos, Nigeria, will be made public », pouvait-on lire dans le communiqué.

Néanmoins, du côté de l’AMA, le président Paramasiven Sammynaden n’a pas souhaité confirmer cette information, car « l’AMA n’a eu aucun courrier de la part de la CAA. Nous sommes un membre affilié à la CAA et non à la fédération nigériane. De ce fait, nous devrons attendre que cette institution nous confirme la tenue ainsi que la délocalisation de la compétition africaine. »

Si les choses semblent avancer au niveau des compétitions africaines, du côté de Maurice, la semaine dernière, le ministère des l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) a interdit tout déplacement hors des frontières, et cela suite aux recommandations du ministère de la Santé et du Bien-Être. Si cette décision reste inchangée jusqu’à la fin du mois de juin, cela jouera contre les six locaux qui figurent dans la présélection. « Si les autorités mauriciennes ont pris cette décision, on devra certainement suivre ces directives. Certes, ce sera un énorme coup dur pour les six athlètes, car ils manqueront une compétition de haut niveau dans le calendrier », souligne Paramasiven Sammynaden.

Mais en ce qu’il s’agit des trois expatriés, Jonathan Drack (Triple saut), Jérôme Caprice (20 km Marche) et Marie Perrier (10 000m), l’AMA devrait compter sur leur présence à l’événement africain. « On soumettra un dossier au MAJSL afin que les expatriés puissent y être », conclut le n°1 de l’AMA.

Les présélectionnés

Hommes : Jonathan Drack (Triple saut), Jérémie Lararaudeuse (110m haies), Bernard Baptiste (Poids), Christopher Sophie (Disque), Nicolas Li Yun Fong (Marteau), Jérôme Caprice (20 km Marche)

Dames : Liliane Potiron (Triple saut), Marie Perrier (10 000m), Juliane Clair (Marteau)