L'atelier qui dérangerait la famille Rungasawmy se trouve à un jet de pierre de sa maison

Rajendra Rungasawmy ne veut plus être le voisin de Larsen & Toubro, du moins de l’atelier de la compagnie. Ce père de famille voudrait que la compagnie déplace son atelier en tôle qui se situe à trois mètres de sa maison, laquelle se situe à morcellement La Confiance, à Beau-Bassin. Depuis deux ans, dit-il, le bruit des travaux dans l’atelier qui se trouve sur le chantier de Barkly incommode sa famille. Affectée par la pollution sonore qui provient du chantier, Rajen Rungasawmy a alerté Larsen & Toubro, ainsi que la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill. Les Rungasawmy disent ne pas avoir de répit, si ce n’est que quelques heures par jour et assurent que leur quotidien est devenu un véritable calvaire.

Pour cause, la maison des Rungasawmy se situe à trois mètres seulement de l’atelier en tôle du groupe Larsen & Toubro, lequel se trouve sur le chantier de Metro Express Ltd à Barkly. La famille n’est pas la seule à vivre à côté du chantier de Barkly. Contacté, Larsen & Toubro explique que s’il a effectivement reçu des plaintes des Rungasawmy, toutefois aucune autre maison du voisinage ne s’est manifestée pour pollution sonore. De son côté, Rajen Rungasawmy, rencontré à son domicile, maintient :”Les ouvriers arrivent à l’atelier vers 6h du matin. Ils ne travaillent pas de suite. Ils discutent bruyamment pendant un certain temps. Une fois que le chantier démarre les travaux, les machines sont branchées dans l’atelier, les matériaux sont débarqués et les travaux se poursuivent jusqu’en début de soirée. Croyez-moi, vous avez l’impression que tous ces travaux se passent dans ma maison !” Il ajoute que les ouvriers emploient un langage ordurier. Selon Rajen Rungasawmy, ses démarches auprès de Larsen & Toubro avaient momentanément atténué les bruits. “Cela fait quatre ans que j’ai construit ma maison à Morcellement La Confiance. J’ai contracté un emprunt que je rembourse encore pour offrir un toit à ma famille. Au départ, l’atelier était un store et l’on m’a dit que cela allait être temporaire ! Mais tel n’est pas le cas ! Tout ce que je demande, c’est de pouvoir vivre tranquillement chez moi. On se réveille, on vit et l’on dort avec le bruit !” déplore Rajendra Rungasawmy.

Du côté de Larsen & Toubro, l’on reconnaît que les Rungasamy avaient fait plusieurs plaintes pendant la première phase des travaux pour le compte de Metro Express Ltd. Cependant, Nausheen Aullybux, responsable de communication de Larsen & Toubro, précise que les travaux étaient menés du côté de la station Nelson Mandela, soit en retrait de la zone résidentielle où habitent les Rungasawmy. La porte-parole de la compagnie assure que les doléances de la famille ont toujours été prises en considération et que c’est la raison pour laquelle, il y a des descentes sur place à chaque appel téléphonique de la famille pour établir un constat, y compris tard dans la soirée. “Nous avons même demandé à M.Rungasawmy de nous faire parvenir des vidéos pour que nous puissions agir”, explique Nausheen Aullybux. Elle rappelle que si le dimanche, le chantier, spécialement consacré à la fabrication des poutres pour la voie ferroviaire, est fermé, l’atelier n’est pas censé être un lieu de gros travaux.

Pour le moment, Larsen & Toubro ne peut déplacer l’atelier. Les travaux durant la deuxième phase du projet Metro Express ont, assure-t-on chez Larsen & Toubro, diminué de ce côté de Barkly.