Alexandre Mayer s’est imposé presque logiquement ce week-end

À une semaine du coup d’envoi de la période des championnats, le cycliste Alexandre Mayer a envoyé un message clair sur ses intentions et son état de forme, en remportant les deux épreuves du Circuit de Riche en Eau. Il a ainsi signé le meilleur chrono au contre-la-montre individuel samedi et enlevé la course en ligne dimanche.

Sur le contre-la-montre individuel samedi, le leader du BRSC-CSI Energy Group a frappé un grand coup, devançant sur l’effort en solitaire Yannick Lincoln, spécialiste de l’épreuve. Le chrono de Mayer, de loin le plus rapide, est d’ailleurs le seul sous les 6’30. Derrière lui, Yannick Lincoln, auteur d’un chrono de 6’43, à 14 secondes suivi de Dylan Redy, qui boucle le podium en 6’50. Le ton est donné pour la suite, mais surtout pour les championnats nationaux de la spécialité qui devraient voir une belle empoignade.

Si la performance du weekend est à mettre au crédit d’Alexandre Mayer, il faut cependant souligner celle des deux coureurs du VCJCC, Aurélien de Comarmond et Thierry David, auteurs d’un chrono de 6’50 et 6’58 respectivement. Cette performance leur donne ainsi les quatrième et cinquième places de l’épreuve alors qu’ils ne sont pas de purs spécialistes de l’effort en solitaire.

Dimanche, retour sur le circuit de Riche en Eau, où Mayer a encore fait un petit étalage de son talent. Profitant d’un moment de flottement, il s’en ira décrocher la victoire, passant la ligne en solitaire, avec deux petites secondes d’avance sur Aurélien de Comarmond et cinq sur Yannick Lincoln. Mayer signe un total de 2h06’02. Il termine ainsi loin devant, à 19 secondes, de Yannick Lincoln, alors qu’Aurélien de Comarmond boucle le week-end à la troisième place avec ses 2h06’25.

Chez les féminines (seniors), Raphaëlle Lamusse a aussi envoyé un message à quelques semaines es championnats nationaux. La sociétaire du Moka Rangers SC a enlevé deux victoires — la première au chrono en 8’12 et l’autre en 1h40’19 au terme de la course en ligne — pour un total de 1h48’31, loin devant ses coéquipières Celia Halbwachs et Julie Staub, créditées respectivement de 1h53’17 et 1h53’39 à l’issue des deux épreuves.

Les cadets aussi étaient de sortie ce week-end. Et comme on pouvait s’y attendre, Samuel Quevauvilliers s’est imposé sans trop de difficultés. D’abord, au contre-la-montre avec 7’06, soit 25 secondes de mieux que Gaël André (C.A. Galaxy), puis au sprint face à ce même André, mais aussi contre Jeremy Raboude, Yansley Fenouille et Samuel Paris, en 1h39’41 : le coureur du FFSC-KFC a de fortes chances de refaire son petit numéro dans deux semaines pour les championnats sur route. Chez les minimes, Terry Perrot (C.A Galaxy) a disputé la victoire à tout un peloton. Il a ainsi résisté, dans la dernière ligne, à Jahmie Louis et Ziano Ndrimanampy, les deux coureurs du FFSC-KFC, et à Brandon Andy, pour aller s’imposer au sprint, en 1h14’40.