En mars dernier, celui qui devait prendre les rênes du Club M et de la sélection nationale U20, l’Algérien Boualem Mankour avait posé ses valises à Maurice. Avec la pandémie de COVID-19, le coach national a été rapatrié en France et avec l’annulation de plusieurs compétitions, dont les matchs amicaux qui étaient à l’agenda du Club M, ce n’est qu’en janvier 2021 que Boualem Mankour retournera à Maurice.
Si les rumeurs d’un éventuel départ ou la résignation de Boualem Mankour alimentent l’actualité footballistique de Maurice en ce moment, l’Algérien nous a déclaré que « j’ai souvent contact avec le président de la MFA, Samir Sobha, que ce soit directement ou par le biais de mon agent. Vu la situation actuelle, avec le président, nous sommes tombés d’un retour pour janvier ». Si certains estiment que Boualem Mankour ne respecte pas les termes de son contrat, le coach national fait ressortir, « qu’aucun contrat n’a été signé jusqu’ici et je n’ai jamais été payé par la MFA. »

« J’ai reçu les documents le 7 septembre dernier et ce n’est qu’à mon retour à Maurice, que je finaliserai les différents accords. Si certains pensent que c’est une question d’argent, je dois dire qu’à aucun moment je n’allais choisir Maurice. Le projet que Samir Sobha m’a proposé en vaut la peine et pour cela, il doit y avoir un respect mutuel et ne pas colporter de mauvaises informations aux Mauriciens. Car il faut le dire que le football ne m’appartient pas, ni à la MFA ni au ministère des Sports, mais aux Mauriciens », indique-t-il.

« Même si je suis loin de Maurice, j’ai eu des échos du non-professionnalisme de certains entraîneurs. Que cela soit clair, si un coach mauricien souhaite être le sélectionneur du Club M, qu’il en fasse la demande. Le directeur technique national, Zunaïd Mall, a souhaité implémenter un nouveau système, qui a été approuvé par la MFA, de ce fait, il faut respecter cela », nous confie Boualem Mankour.

À son retour, l’Algérien souhaite structurer son équipe afin de pouvoir démarrer les différents projets et ainsi miser sur le rajeunissement du Club M pour, « préparer l’avenir. » « Beaucoup de joueurs, à l’exemple d’Adrien François, seront certainement d’un apport de qualité. Il faudrait également préparer l’après de certains joueurs, dont les gardiens de but. Je souhaite également m’entourer d’anciens joueurs du Club M qui pourront certainement apporter leur expérience à l’effectif. Mais pour réaliser tout ça, chacun doit respecter l’autre », conclut le coach national.