L’ouverture cette semaine de Super U à Cœur Cap Tamarin marque avec force l’ambition de cette enseigne de s’installer durablement dans cette partie de l’île après s’être fait une renommée dans le nord à Grand-Baie, dans le centre à Belle Rose et dans l’est à Flacq. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Super U ambitionne légitimement d’être le point focal des habitants de l’ouest de l’île. D’ailleurs, depuis son entrée en opération mercredi, le supermarché connaît un succès d’affluence, principalement des citoyens de la région ouest. Affluence qui s’est accentuée durant le week-end avec des visiteurs et acheteurs de surcroît des quatre coins du pays.

L’équipe dirigée par Pascal Tsin, CEO de la chaîne Super U, n’a pas lésiné sur les moyens pour que cette nouvelle aventure soit un succès. Ce centre commercial est intégré à la Smart City de Cap Tamarin qui, elle-même, est en train de changer la face de cette région par une touche de modernisme et du respect de l’environnement. Super U Cap Tamarin a d’ailleurs fait de l’environnement son leitmotiv puisque l’infrastructure est axée sur l’écologie et les économies d’énergie. L’entreprise a aussi mis en place un projet de recyclage de déchets.

Pour donner l’exemple et rappeler l’engagement de l’enseigne pour l’environnement et l’écologie, Super U Cap Tamarin a « mis en valeur » les déchets récoltés. Ainsi, à l’entrée du supermarché, des fresques ont été dessinées avec des bouchons et contenants en plastique. D’autres matériaux comme des pneus, de la vieille ferraille … ont aussi été utilisés pour l’installation d’un décor atypique à l’entrée du supermarché.

250 employés, dont bon nombre de la région, sont affectés dans ce centre commercial aux allures futuristes, mais qui est bien intégré dans l’environnement de la Smart City Cœur Cap Tamarin qui poursuit son extension, facilitée il est vrai par une route à quatre voies qui relie ce village en développement à la côte bien prisée de Tamarin et de Rivière Noire.

Super U a vu grand pour Tamarin et c’est tout à fait justifié. Le centre commercial compte plus de 20 enseignes en sus d’un food court ouvert jusqu’à 23 heures, d’un spa et de l’incontournable pharmacie. L’hypermarché, lui, occupe un espace de 4 000 mètres carrés avec une partie excentrée appelée U loisir, comprenant des équipements de jardinage, de barbecue et autres.

« U, commerçants autrement »

La circulation interne est fluide avec les trois entrées majeures du complexe qui sont connectées directement aux 550 places de parking, dont la moitié sont sous abri du soleil. Le bâtiment est aussi doté d’ascenseur et de rampes pour handicapés. Bref, tout a été mis en œuvre dans le souci de faciliter la vie des usagers, qu’ils soient de la région de Tamarin ou d’ailleurs, car les parents ont aussi un lieu pour déposer leurs enfants et faire en toute tranquillité leurs courses. Avec ce projet inspirant à plusieurs points de vue, le slogan choisi et associé à Super U de Tamarin, « U, commerçants autrement », prend tout son sens et devrait être couronné de succès.

Pascal Tsin, le CEO de Super U, explique que « Cap Tamarin appartient à la famille Jhuboo qui y développe une Smart City sur huit arpents. Elle m’a approché pour développer le volet commercial de leur projet. Les défis sont là et nous allons servir les habitants de Tamarin et ses alentours au mieux et on va être à leur écoute. Notre objectif est de faire de Cap Tamarin la destination des habitants de l’ouest et

Ainsi, dit-il, le centre commercial a été repensé suite à la crise sanitaire parce que c’était difficile de faire venir des étrangers. « Tout a été géré, à distance. On a travaillé avec une équipe de techniciens en interne qui a démarré les différents équipements, le froid, la clim, l’éclairage et c’est le même système qui gère la réfrigération et autres… tout est automatique. L’enseigne se veut proche de sa clientèle de l’ouest  et l’idée derrière cet ambitieux projet a aussi été d’intégrer le nouveau mall à la vie des habitants de Tamarin. »

Pour son ouverture, Super U Cap Tamarin mise aussi sur ses nouveaux rayons, dont celui de la pâtisserie fine française, sushi,… pour surprendre sa clientèle. Parallèlement, en cette période de festivités, le food court est ouvert jusqu’à 23h et se révèle un endroit agréable pour ceux et celles qui veulent découvrir une autre partie de l’île, autre que le stress que procure la ville en cette période de chaleur estivale. »

Environnement et social au coeur des engagements

Le concept de ce centre commercial est inspiré de l’expérience des autres enseignes Super U, en particulier celui de Flacq, et sera doté, dans la lignée de la fibre sociale de la Fondation Antoine Tsia Lip Ken d’une crèche mise sur pied en collaboration avec l’association Terre de Paix. « Au niveau de la Fondation Antoine Tsia Lip Ken, le groupe est très impliqué dans tout ce qui est en rapport avec le social et à la question environnementale. La fondation porte le nom de notre père et le projet phare repose sur l’éducation des enfants issus des familles défavorisées. On mise beaucoup sur cet aspect, car il est clair que c’est l’éducation qui pourra sortir les gens de la pauvreté. On a actuellement 85 enfants, ils ont un toit et sont nourris. Les mamans contribuent la modique somme de Rs 200 juste pour les responsabiliser, certaines n’ont pas ce moyen et on les encadre, on encourage aussi les femmes à avoir leur propre jardin », explique Pascal Tsin, heureux de l’intérêt des habitantes de l’ouest pour le soutien de la Fondation Antoine Tsia Lip Ken.