C’est la question qui est posée sur la place publique tout en questionnant l’issue de la rencontre COM-Poivey en juillet, à Tokyo

L’organisme olympique local annonce la tenue de son assemblée générale annuelle pour le 4 septembre à Trianon

Le Comité olympique mauricien (COM) tiendra son assemblée générale annuelle le samedi 4 septembre, à 13h30, en son siège à Trianon. Si la démarche n’a rien de surprenant, en revanche, certains n’écartent pas le fait que la date des élections y soit annoncée. Des élections qui avaient été, au départ, fixées pour fin septembre, mais ensuite renvoyées avant la fin de 2021. Cela, suite à la tenue de l’assemblée générale extraordinaire du 5 juillet dernier. La question qui demeure est de savoir si ces élections n’auront finalement pas lieu fin septembre. Cela, en lien direct avec l’amendement à la section 8.12 (d) paragraphe 5 des statuts du COM et touchant directement, qui plus est, à la limite d’âge qui permet à un membre d’être candidat aux élections.

Les élections visant à élire un nouveau président, dont Philippe Hao Thyn Voon, pour la 5e fois de suite, et ce, comme il le souhaite ardemment — il l’a d’ailleurs ouvertement déclaré —, reviennent sur le tapis. Ces élections auront-elles lieu avant la fin de l’année 2021 ? Ou seront-elles organisées plus tôt que prévu, soit fin septembre, comme cela avait été initialement avancé. C’est la pertinente question qui est évoquée aussitôt l’annonce de l’assemble générale annuelle du 4 septembre faite.

Si l’agenda de cette réunion — cinq items —, est, somme toute, élémentaire, en revanche, on ne peut s’empêcher de se poser des questions sur l’”Address of the President”. Devrait-on s’attendre à une surprise de la part de Philippe Hao Thyn Voon ? Très probablement, ferait-on ressortir. Car, à ce jour, nul ne sait ce que le Comité international olympique (CIO) pense réellement de l’amendement approuvé — à la majorité — à la section 8.12 (d) paragraphe 5 des statuts du COM. Ce que nous savons, en revanche, c’est que Philippe Hao Thyn Voon a fait le récit d’une rencontre, tenue fin juillet à Tokyo au Japon, avec Jérôme Poivey du CIO. Selon Philippe Hao Thyn Voon en substance, et comme rapporté par certains titres de presse, le CIO n’aurait rien contre cela.

Assentiment du CIO

Ainsi, faut-il comprendre que le CIO, lequel parle d’une limitation d’âge à 70 ans, à son niveau, dans sa Charte olympique, approuverait ce changement du COM ? Un changement qui stipule : “ A person shall be eligible to stand as candidate if he/she has reached age of 80 years anytime in the year of election.” Alors qu’avant, il fallait lire: “No person shall be eligible to stand as candidate if he/she has reached the maximum age of 80 years on the date of the election.

Aussi, nombreux sont-ils à se demander pourquoi le COM n’a-t-il pas fait circuler l’amendement du 5 juillet si l’assentiment du CIO a été obtenu ? Pourquoi, étrangement, certaines fédérations n’ont toujours pas reçu une copie approuvée ? D’autant que l’on sait comment le CIO avait rappelé à l’ordre le COM sur certains points depuis l’assemblée générale annuelle du 3 septembre 2020.

Ce qu’il faut donc désormais savoir, c’est si le CIO a effectivement donné son accord sur ce point sensible. Au cas contraire, le COM fera-t-il machine arrière pour organiser les élections à la fin de septembre ? Et dans le cas où ces élections sont finalement maintenues pour fin 2021, n’est-il pas du devoir du COM de se tourner vers les fédérations pour leur faire part officiellement de la décision du CIO sur cet amendement ? Ce sont là autant de questions qui demeurent, pour l’heure, malheureusement sans réponse.