« Gard zot lopozision, nou pa bizin bout ». C’est ce qu’a declaré le leader du PTr, Navin Ramgoolam, sur l’entente du MMM, du PMSD et du Reform Party.

Il a annoncé, durant le comité exécutif élargi du PTr, ce mardi 2 mars, au Val de Vie Event Garden de Valentina, à Phoenix, que le PTr ira seul aux élections municipales.

« Nous n’avons pas peur de nous rendre seul aux municipales », a-t-il declaré.

Lors de son discours, Navin Ramgoolam a parlé de trahison de la part du MMM. L’entente au sein de l’opposition et la marche du 13 février étaient son idée, a soutenu le leader des rouges.

« Dix jours après, cette entente a été brisée », a ajouté Navin Ramgoolam. « Ki nou ete nou? Pran nou pou larzan kontan? ».

Pour le leader des rouges, c’est “le PTr et Bruneau Laurette” qui ont rassemblé le plus de personnes lors de la marche du 13 février.

Il a affirmé également qu’Arvin Boolell n’a subi “aucune pression” pour démissioner du poste de leader de l’opposition.

Réitérant qu’Arvin Boolell ne reviendra pas sur sa décision, Navin Ramgoolam a qualifié cette situation d’humiliante.