Photo d'illustration

La colère gronde chez les employés de la Mauritius Revenue Authority (MRA). Raison invoquée : le non-remboursement de leurs congés maladie pour l’année écoulée. Mécontents de cette situation, ils ont décidé d’accorder un ultimatum de deux semaines à la direction de la MRA pour les rembourser, faute de quoi ils organiseront une manifestation simultanée devant le  QG à Port-Louis, ainsi que devant le ministère des Finances. C’est ce qu’a affirmé hier Jean-Claude Jonckeer, président de la MRA Staff Association (MRASA), au cours d’une conférence de presse, en présence du président de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU), Narendranath Gopee.

Jean-Claude Jonckeer affirme que, pour l’heure, « on ne sait pas qui dirige la MRA ». Et de poursuivre que, selon ses renseignements, les instructions pour ne pas effectuer le remboursement des congés maladie viendraient du ministère des Finances. « Tout le monde sait que la MRA ne roule pas à perte et qu’elle a la capacité d’honorer ses engagements envers ses 1 400 employés. Ce qui est écœurant, c’est que d’autres organismes semi-gouvernementaux moins performants que la MRA ont déjà remboursé les congés maladie de 2020 depuis février dernier. C’est notamment le cas du Central Electricity Board, des services postaux, de la Mauritius Post Authority et la SICOM Ltd », dit-il.

Il insiste également sur le fait que la MRA « ne peut prétendre être en difficulté financière, car les comptes indiquent que pour 2019 à 2020, elle a amassé une somme de Rs 95 milliards en termes de diverses taxes ». Et de rappeler que, durant la période de confinement sanitaire, les officiers de la MRA avaient travaillé « d’arrache-pied » pour mettre à jour les dossiers ayant trait au Wage Assistance Scheme et au Self Employed Assistance Scheme, et ce, afin que de nombreux travailleurs puissent bénéficier d’une assistance financière.

« On a travaillé de chez nous. On a utilisé l’Internet et l’électricité pour faire notre travail, sans réclamer un sou en retour. Nous n’avons pas réclamé non plus l’allocation de Rs 15 000. Je crois que le gouvernement doit accéder maintenant à notre requête et nous rembourser les congés maladie non utilisés », affirme le président de la MRASA.

Les dirigeants de la MRSA ont également réclamé l’introduction d’un plan de pension pour les veuves d’employés décédés. Ils se plaignent aussi du fait que les employés de la MRA n’aient pas obtenu cette année de nouveaux uniformes pour se rendre au travail, qui auraient dû être livrés depuis l’année dernière. « Maintenant, les employés de la MRA doivent venir travailler avec de vieux uniformes. C’est une véritable honte ! », affirme le président de la MRASA.

De son côté, Narendranath Gopee estime que la MRA « n’a aucune excuse pour ne pas rembourser ces congés ».