Le Premier ministre a présidé le Conseil de haut niveau sur la drogue et le VIH ce jeudi 23 septembre, « afin d’encourager une approche multisectorielle pour enfin fournir une réponse plus forte au fléau de la drogue et du VIH, ainsi que de minimiser l’impact personnel, social et économique ».

Le conseil a ainsi passé en revue les différentes recommandations des commissions d’enquêtes sur le trafic de drogue, dont ceux qui ont déjà été implémentés et « ceux qui le seront prochainement ».

Pravind Jugnauth a indiqué qu’un survey est actuellement en préparation avec l’aide d’une agence des Nations Unies afin d’avoir une idée de la situation des consommateurs de drogue à Maurice.

« Nous avons un plan d’action pour la jeunesse. Il faut attaquer le problème dès le plus jeune âge. Il y a tout un programme qui sera mis en place afin de les empêcher d’emprunter le mauvais chemin », a déclaré le PM.

Le Premier ministre veut s’assurer que les obstacles administratifs ou autres soient supprimés, afin que les ressources nécessaires soient fournies et dirigées vers les programmes nationaux de lutte contre les drogues et le VIH.