(Photo by Tolga Akmen / AFP)

Les voyageurs entrant en Angleterre et soumis à une quatorzaine pourront à partir de mi-décembre écourter cet isolement en cas de dépistage négatif du nouveau coronavirus cinq jours après leur arrivée, a annoncé le gouvernement britannique mardi.

Cette décision vise à relancer l’industrie du voyage, et notamment le secteur du transport aérien qui a subi une chute considérable du trafic en raison des restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie.

A partir du 15 décembre, les voyageurs arrivant en Angleterre par avion, ferry ou train pourront mettre fin à leur quarantaine s’ils font la preuve d’un dépistage négatif du Covid-19 réalisé au moins cinq jours après leur arrivée. Ils devront réserver ce dépistage avant de voyager, remplir un formulaire permettant de les localiser, et devront rester isolés avant d’effectuer ce dépistage.

Ils devront payer eux-mêmes ce dépistage qui doit être effectué dans le privé. Le gouvernement compte ainsi préserver les capacités de dépistage du service public de santé, le NHS.

Ceux qui choisiront de ne pas effectuer de test devront observer deux semaines de quarantaine.

« Notre nouvelle stratégie de dépistage nous permettra de voyager plus librement, de voir nos proches et de stimuler le business international. En donnant aux gens le choix de se faire dépister le cinquième jour, nous soutenons également l’industrie du voyage au moment où elle continue de se reconstruire après la pandémie », a déclaré le ministre des Transports, Grant Shapps, cité dans le communiqué.

Le gouvernement a expliqué avoir changé de position après avoir examiné les éléments scientifiques qui « démontrent qu’un test après cinq jours d’isolement apporte un meilleur résultat qu’un test à l’arrivée, car il laisse le temps au virus, s’il est présent, d’incuber, ce qui contribue à réduire le risque d’un résultat faussement négatif. »

Cette nouvelle stratégie s’accompagne d’un plan de soutien financier pour les aéroports commerciaux en Angleterre, plafonné à 8 millions de livres maximum par site et sous certaines conditions.

« L’industrie aéronautique est vitale pour notre économie – elle crée des emplois et stimule la croissance », a souligné le ministre des Finances, Rishi Sunak, espérant que « ce nouvel ensemble de mesures de soutien aux aéroports, ainsi qu’un nouveau système de dépistage pour les arrivées internationales, aidera le secteur à redécoller ».

Le Royaume-Uni a dénombré plus de 55.000 morts de personnes testées positives au nouveau coronavirus, le chiffre le plus élevé en Europe.