Photo illustration

Fermées depuis mars pour cause d’épidémie, universités et grandes écoles françaises pourront de nouveau accueillir des étudiants à la rentrée de septembre, sous réserve de respecter les règles de distanciation strictes et, parfois, de porter un masque.

Dans une circulaire publiée jeudi, le ministère de l’Enseignement supérieur a dévoilé un nouveau protocole, « plus souple », qui doit permettre le retour des étudiants, contraints pendant plusieurs mois à suivre exclusivement leurs cours en ligne.

Après le déconfinement amorcé le 11 mai, écoles, collèges et lycées en France avaient peu à peu rouvert leurs portes mais les établissements du supérieur, dont les 74 universités, étaient restés fermés.

Alors que les cas de Covid-19 sont récemment repartis à la hausse en France, le ministère se montre prudent mais estime qu’une réouverture est aujourd’hui envisageable même s’il continue d’appeler à la « vigilance ».

Aux termes du nouveau protocole publié jeudi, le port du masque sera obligatoire dans les cas où les règles de distanciation – un mètre entre chaque étudiant ou un siège laissé vacant dans les espaces clos – ne pourront pas être respectées et, « en toute circonstance », à l’intérieur des bibliothèques.

En dehors de ces situations, le ministère encourage « fortement » les étudiants à revêtir un masque, devenu obligatoire dans un nombre croissant de grandes villes en France.

Ce protocole assoupli s’appliquera dans les établissements, campus, résidences et restaurants universitaires, mais pourra être remis en cause en cas de reprise de l’épidémie.

Le nombre de cas de Covid-19 est reparti à la hausse ces dernières semaines en France, mais les chiffres des décès et hospitalisations en réanimation restent très loin du pic de l’épidémie. Le bilan des morts du Covid en France a atteint mercredi un total de 30.305.