De nouveau traduits en cour ce mardi 15 septembre, le capitaine du MV Wakashio, Sunil Kumar Nandeshwar, et son second, Hitihamillage Subodha Janendra Tilakaratna, n’ont pas obtenu de remise en liberté conditionnelle, la police s’y étant opposée.

Les parties devront se présenter en cour le 21 et 22 septembre.

Sunil Kumar Nandeshwar fait face à des accusations provisoires de « endangering safe navigation of a vessel » et de « unlawful interference with the operation of a property of a ship likely to endanger its safe navigation », sous les articles 5 (1) (b), (2) et 9 de la Piracy and Maritime Violence Act 2011.

Le 25 juillet, le MV Wakashio s’est échoué sur les récifs de Pointe d’Esny. Douze jours plus tard, un millier de tonnes d’hydrocarbures que transportait le vraquier s’est déversé dans les lagons du sud-est, causant une catastrophe écologique sans précédent dans l’île.