La pétition électorale de la candidate du MMM à GRNO/Port-Louis Ouest (No 1), Arianne Navarre Marie, a été fixée pour être prise sur le fond le 8 novembre. Toutefois, le commissaire électoral, Irfan Rahman, sera entendu en premier sur ses réponses personnelles (“personal answers”) avant l’audition des autres témoins. Le Double Bench, composé de Benjamin Marie-Joseph et de Mohana Naidoo, a agréé à la demande de la pétitionnaire pour que le commissaire électoral soit entendu en premier.

Après son audition, la pétition électorale devrait être entendue sur le fond. Toutefois, Me Louis Éric Ribot Jr, qui représentait la PPS Dorine Chuckowry, a fait part de la situation de sa cliente, qui a subi une opération chirurgicale et qui a obtenu deux mois de repos, comme en atteste le certificat médical présenté en cour, préconisant ainsi un renvoi.

Le “double bench” a toutefois décidé de fixer la date de la prise sur le fond de l’affaire à compter du 8 novembre. Une décision sera malgré tout prise concernant l’état de santé de la PPS Dorine Chuckowry, qui devra, si besoin est, démontrer qu’elle ne pourra se présenter en cour.

Par ailleurs, Me Raj Baungally, Assistant Solicitor General, a expliqué sa position d’objecter à ce que le commissaire électoral soit appelé en premier sur ses réponses personnelles, ainsi que le Returning Officer de la circonscription No 1, soutenant qu’il n’y a pas lieu de procéder de la sorte et que cette procédure aura plus tendance à retarder la prise sur le fond de l’affaire. Me Gavin Glover, SC, qui représentait la pétitionnaire, devait, lui, faire part d’un « abus de procédures » du fait que le conseiller légal soit venu avec une objection aussi tardivement, et a demandé à la cour de la rejeter. Les plaidoiries à ce sujet sont prévues pour mardi prochain.

Par ailleurs, la pétition électorale de Cader Sayed-Hossen pour la circonscription de La Caverne/Phoenix (No 15), et qui demande aussi un recomptage des votes en raison des 49 voix qui le séparent du candidat de l’Alliance Morisien, Gilbert Bablee, arrivé troisième lors des élections générales de 2019, sera appelée mardi prochain pour que les parties soumettent leurs “written submissions” sur un point de droit concernant l’appel des témoins sur leurs réponses personnelles.